Capture d’écran Facebook Sawan Serasinghe

Après sa défaite aux JO, un athlète australien se console avec un (très) gros Mcdo

Un joueur de badminton australien s'est réconforté de sa défaite aux Jeux Olympiques de Rio avec un plateau gargantuesque de fast-food. 

Publicité

McDonald's est apparemment très populaire chez les athlètes des JO de Rio. L'enseigne américaine a installé son arche dorée dans le village olympique et depuis les sportifs font la queue devant presque non-stop. Au grand dam des nutritionnistes, qui ont pourtant composé un buffet très varié à la cantine olympique. Un gros fast-food, c'est aussi un moyen de se réconforter après une défaite.

Sawan Serasinghe, un joueur de badminton australien, s'est récompensé de tous ses efforts avec un menu à 8 000 calories au McDo. Le jeune homme a subi trois défaites contre la Russie, la Corée du Sud et le Vietnam, en double hommes. Il exprime sa déception sur les réseaux sociaux :

Publicité

"Wow quelle semaine à Rio ! Je dois dire que je suis déçu du match d'aujourd'hui. Il y a beaucoup de choses à retenir des matches de ces trois derniers jours contre des paires plus expérimentées. Il me tarde de rentrer à la maison pour reprendre l'entraînement et continuer à m'améliorer. Je suis définitivement motivé pour travailler dur sur le court tous les jours."

via GIPHY

Publicité

Ce paragraphe est posté avec une photo de lui, montrant fièrement ses abdos en soulevant son t-shirt, à la Justin Bieber. Comme pour justifier ce qu'il s'apprête à ingurgiter. Devant lui, 6 grandes frites, 4 hamburgers, 2 cheeseburgers, 40 nuggets. Pour arroser tout ça, un milkshake et une bouteille d'eau. Et en dessert, 6 brownies. Un menu à près de 8 000 calories, à en croire ceux qui ont fait le calcul.

Un repas gargantuesque dans la lignée de celui d'Usain Bolt aux JO de 2008 de Pékin. Dans son autobiographie, le sprinter raconte en effet qu'il aurait avalé près de 1 000 nuggets en 10 jours ! De son côté, ce n'était pas vraiment pour se consoler puisqu'il a ramené trois médailles d'or.

Par Sirine Azouaoui, publié le 16/08/2016

Copié

Pour vous :