Convoqué au tribunal pour avoir pris son petit-déj en plein milieu de la route

Ils pensaient juste que ce serait "une vidéo marrante", mais la blague n'est visiblement pas du goût de tous.

Le 21 mars dernier, Travis Riley était hilare quand il filmait son ami Kiaron Thomas, 21 ans, en train de savourer un copieux petit-déjeuner composé d’œufs brouillés, de bacon et de pancakes arrosés de sirop d'érable. Tout doit sans doute lui sembler un peu moins drôle maintenant que ce dernier doit comparaître devant la cour pour avoir "placé une obstruction sur la chaussée et perturbé la fluidité du trafic". Car ce n'est pas tant la manière dont Thomas déguste ses pancakes qui amuse Riley que le fait qu'il soit en train de bouffer au beau milieu de la route, tandis que les voitures essayent tant bien que mal de le contourner.

Publicité

Relayée sur TMZ et Fox News

Publicité

Publiée sur le Facebook de Travis Riley, la vidéo a déjà été visionnée plus de 120 000 fois, bien aidée par les relais de médias locaux et nationaux comme TMZ ou Fox News. Kiaron Thomas est à peine sorti du lit, en pantoufles et en pyjama, qu'il s'installe sur la chaussée pour apprécier le repas le plus important de la journée. La gène occasionnée est réelle, mais n'est que momentanée, la vidéo durant à peine une minute. Il ne s'agit là que de la mauvaise plaisanterie de deux grands enfants. Interrogé par le site Extra Crispy, Thomas avoue d'ailleurs être plutôt serein quant à son passage au tribunal :

"Il n'y a pas grand chose que je puisse faire. Avec un peu de chance, ils me donneront une petite tape sur la main, un avertissement. Peut-être une amende ou un peu de travail communautaire. Je ne pensais pas qu'on en ferait une telle affaire."

"Certains disent qu'à la place des conducteurs, ils l'auraient écrasé"

De son côté, Riley n'imaginait pas que ce petit-déj en plein air susciterait de si vives réactions. "On a eu tellement de retours négatifs de gens qui – sans forcément appartenir à notre communauté – n'ont pas apprécié la blague et sont allés jusqu'à dire qu'à la place des conducteurs, ils l'auraient écrasé", renchérit-il. Une haine qui semble bien démesurée pour une vidéo que les auteurs ont lié à la page GoFundMe de Polk Community Recreation Project, une association créée par le cousin de Riley, qui œuvre en faveur du mouvement Black Lives Matter. Ne dit-on pas que c'est l'intention qui compte ?

Publicité

Par Lenny Sorbé, publié le 30/03/2017

Copié

Pour vous :