(twitter @ericripert)

Ce chef interdit les fidget spinners dans ses cuisines

Spinner ou cuisiner, il va falloir choisir.

Spinner pour s’endormir, spinner dans les transports, spinner devant son ordi : les fidget spinners sont devenus en quelques semaines le prolongement du bras de millions de personnes. Avant que l’évolution fasse son travail et que l’humain naisse avec un hand spinner intégré à chaque main, certains professionnels voient cette mode d’un mauvais œil. C’est le cas d’Éric Ripert, le chef du Bernardin à New York.

Publicité

Confisqué !

Publicité

Le chef du restaurant triplement étoilé a ainsi posté la photo d’un fidget spinner affiché dans ses cuisines accompagnée d’une note "confisqué". On ne rigole pas avec la rigueur dans les cuisines de ce genre de restaurant, et même si les fidget spinners sont censés aider leurs utilisateurs à se concentrer et à réduire leur stress, on se doute que les commis ont besoin de leurs deux mains pour réaliser les préparations élaborées de la carte de ce type d’établissement.

Par Pharrell Arot, publié le 26/05/2017

Copié

Pour vous :