© Wikimedia Commons

À Florence, vous pouvez de nouveau acheter du vin par une buchetta, comme à la Renaissance

Ces petites lucarnes servaient aux familles nobles de la ville de vendre leur vin directement aux passants.

La ville de Florence a énormément de belles choses à offrir, mais réserve également encore beaucoup de surprises. Ainsi, si vous avez déjà eu l’occasion de visiter le coin, vous êtes probablement tombé nez à nez avec l’une des 170 "fenêtres à vin", les buchette, incrustées dans les murs de certaines habitations.

Durant plusieurs décennies, voire siècles, elles sont restées closes, comme emmurées. Et pour cause : leur construction et leur utilisation remontent à la fin du XVe siècle. Mais l’une d’entre elles vient tout juste de rouvrir, à l’initiative d’un restaurant, dans le centre historique de Florence. Mais à quoi pouvaient-elles donc servir ?

Publicité

(© Wikimedia Commons)

À la fin du XVe siècle, face à la concurrence des pays du nord dans le commerce du textile, le cœur de l’économie florentine à cette époque, certaines familles de la noblesse et de la bourgeoisie ont réfléchi à une diversification de leurs activités. Toutes se sont alors tournées vers le terroir local pour rebondir, notamment le domaine de la viticulture.

Retour de hype

Une fois les raisins récoltés et le vin prêt à être dégusté, il a fallu trouver un moyen de vendre la marchandise tout en s’affranchissant des onéreux courtiers et intermédiaires. Non soumise à l’impôt, cette forme de vente de vin a pu se développer via ces petites trappes personnalisées et stylisées, réparties un peu partout dans le centre historique de la ville, raconte le blog FlorenceItaly.

Publicité

"Grâce à ces ouvertures les producteurs vendaient directement leur vin dans la rue, sans autres intermédiaires, tels que les tavernes. Les petits trous ont été placés au rez-de-chaussée au même niveau que les caves intérieures des palais pour permettre une vente rapide et facile."

Si, pour le moment, une seule trappe a rouvert, peut-être que l’idée fera également son chemin chez d’autres résidents ou commerçants de la ville. Et la vente de vin au verre, à même la rue, reviendrait ainsi à la mode, qui sait ?

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Publicité

Par Robin Panfili, publié le 08/07/2019

Copié

Pour vous :