Alerte rouge : notre potager est en danger

Et on a besoin de vous.

Presque deux mois après le lancement de notre carré potager, on a pu commencer à cuisiner nos premières récoltes. Mais cette aventure n’est pas un long fleuve tranquille pour autant.

Il y a quelques semaines, il a fallu survivre à deux périodes caniculaires consécutives… et aux orages qui menaçaient. Des intempéries qui m’ont poussé à envoyer un message un poil alarmiste à l’intégralité de mes collègues, un soir, aux alentours de 20 h 30 :

Publicité

"Les amis, l’heure est grave. Ils annoncent de la grêle violente pour ce soir. Si jamais quelqu’un est encore au bureau, ou à proximité des bureaux, n’hésitez pas à approcher le parasol du patio au-dessus de notre cher potager ! Le volontaire gagne une tomate. Merci à tous !"

Le pire est à venir

Mais le pire était à venir. Ces derniers jours, d’étranges trous sont apparus sur les feuilles de notre souci, de notre basilic et de notre anguria des Antilles. Trop de soleil ? Pas assez d’eau ? Rien de tout ça. Nous sommes tout simplement en train de subir une invasion de chenilles vertes qui dévorent sans relâche et sans pitié nos pousses.

Publicité

Il faut trouver un remède

Un peu démunis, malgré nos mesures de précaution (marc de café, savon noir…), on a sollicité notre entourage qualifié pour trouver une solution. On nous a conseillé pêle-mêle d’opter pour des insecticides naturels plus drastiques (vinaigre blanc, huile d’olive, absinthe…) ou encore d’ajouter des coquilles d’œuf au pied des plants. 

À un moment, on a même perdu espoir : "Une fois que les chenilles sont là, c’est foutu." L’esprit combatif, on a continué à y croire. Mais lorsqu’on a vu que les chenilles tombaient par dizaine à peine une branche secouée, on a eu quelques sueurs froides. Pire, des larves de chenilles ont élu domicile au dos des feuilles de certaines de nos plantes (le chou, notamment). 

Publicité

Aujourd’hui, on a besoin de vous et vos conseils. Écrivez-nous sur Instagram ou sur Facebook. On offre une tomate à celui qui trouvera la meilleure solution. 

Publicité

Par Robin Panfili, publié le 01/08/2019

Copié

Pour vous :