© Moers

Après le "carbonara gate", l'Italie se venge avec le camembert au lait de bufflonne

Un partout, balle au centre.

© La Casera

Vous vous souvenez très certainement de la polémique, ou affaire d’État, autour de la vraie-fausse recette de la carbonara. Une querelle déclenchée par le fait que les Français, avec insouciance ou par pur chauvinisme, se sont approprié la composition de ce plat emblématique romain en lui imposant de la crème plutôt que des œufs crus et du pécorino.

Publicité

Si on pensait le chapitre clos ou presque, tant le sujet a été traité, débattu et discuté, c’était sans compter sur les Italiens pour qui la revanche est un plat qui se mange froid… et visiblement au dessert. À la carbonara "à la française", nos homologues transalpins ont ainsi répliqué en s’attaquant, à leur tour, à un monument de notre gastronomie : le camembert. C’est effectivement au détour de ma timeline Twitter que j’ai découvert, non sans surprise, l’existence d’un camembert au lait de bufflonne. Une réécriture de la recette traditionnelle, protégée par une AOP, qui repose uniquement sur du lait cru provenant de vaches de Normandie.

En effectuant quelques recherches complémentaires, nous sommes tombés face à une marée de camemberts au lait de bufflonne identiques, de plus ou moins grande qualité. Et dire que l’affront était là, juste sous notre nez, avec des arguments de vente pour le moins provocateurs. Pour l’un des marchands en ligne (français, qui plus est) commercialisant ce type de fromage, ce lait particulier, que l’on a davantage l’habitude de retrouver dans la mozzarella, apporterait au fromage "un côté beaucoup plus doux et crémeux" que le camembert traditionnel*. Alors oui, on sait, c’est rageant. Mais n’oublions pas que, au départ, c’est nous qui avons commencé.

Publicité

*N’ayant pas encore eu l’occasion de goûter à ce fromage, la rédaction de Club Sandwich se refuse à tout commentaire vis-à-vis des atouts, ou non, du camembert au lait de bufflonne.

Par Robin Panfili, publié le 01/02/2019

Copié

Pour vous :