© Getty Images

Dans cette vallée suisse, on conserve du fromage pour le jour de son enterrement

Une tradition ancestrale héritée d'une époque où ses habitants vivaient de peu.

Dans le val d’Anniviers, il est une tradition qui a la dent dure. Ici, dans le sud de la Suisse, il n’est pas rare que les familles conservent dans leur cave, à l’abri, des fromages très anciens. Dans une région pourtant connue pour la raclette, il s’agit ici davantage de fromage d’Hérens que l’on marque de son nom, prénom et de l’année d’achat.

Mais pourquoi donc stocker aussi longtemps des fromages sans les manger ? C’est l’héritage d’une époque où les habitants de la vallée vivaient de peu et devaient s’assurer que leurs proches auraient bien de quoi boire et manger lors de leur enterrement et leurs funérailles.

Publicité

Ces fromages d’enterrement, aussi appelés "fromage des morts", sont une tradition ancestrale très spécifique au val d’Anniviers. Pour la conservation, ils sont suspendus au plafond des caves des maisons et protégés par une plaque en acier afin que les rongeurs ne puissent pas venir se servir.

Après cinquante ans de conservation, le fromage des morts est souvent dur comme la pierre. Alors, pour le couper et le servir, il n’est pas rare de devoir sortir une scie ou une hache finement aiguisée. Si vous voulez en apprendre davantage sur cette tradition, nous vous recommandons très chaudement le récit graphique (disponible en ligne) de Marcel G., publié dans le magazine suisse Terre et Nature.

Par Robin Panfili, publié le 31/10/2019

Copié

Pour vous :