Dans le Michigan, des lycées interdisent les (trop nombreuses) livraisons de nourriture

Pour de nombreux élèves, la pizza semble être en passe de remplacer la cantine et la traditionnelle lunch box.

Chaque jour, c’est la même scène qui se répète devant les grilles de plusieurs lycées, collèges et écoles élémentaires du Michigan. Des livreurs de nourriture à vélo, en voiture ou en scooter y font le pied de grue, attendant que les élèves viennent récupérer leur commande effectuée quelques heures plus tôt. Avec une excuse qui revient assez régulièrement : "Bah mes parents n’ont pas rechargé mon compte cantine."

Le phénomène est aujourd’hui tellement répandu que plusieurs lycées de l’État ont annoncé l’interdiction des livraisons de nourriture dans leur établissement… et prôné un retour à la cantine ou aux bons vieux plats préparés à la maison, écrit Detroit Free Press. La pizza remplace la cantine

Publicité

Mais la recrudescence de livraisons s’observe également dans des écoles primaires où il n’est pas rare que des enfants se fassent livrer des pizzas pour le déjeuner, affirme Jeff Hueter, gérant d’une chaîne de pizzerias dans la ville de West Bloomfield. "Certains parents vont m’appeler le matin pour nous demander de livrer une pizza à leur enfant pour le déjeuner, avec une petite bouteille d’eau par exemple", résume-t-il.

S’il n’existe pas (encore) de législation précise sur la livraison de nourriture dans les règlements des établissements scolaires, cela pourrait bien changer à l’avenir. Outre les retards de livraison, qui bousculent le planning et les cours des élèves, les autorités et le personnel enseignant pointe également des questions de sécurité — l’entrée de personnes étrangères à l’établissement, le risque d’allergies, d’intoxication alimentaire, etc.

Par Robin Panfili, publié le 15/04/2019

Copié

Pour vous :