This picture taken on March 14, 2019 shows a round of cheese that has been matured for 6 month with hip hop music, on the final day of an experiment conducted by the University of the Arts in Berthoud, in the Emmental region, central Switzerland. – Beat Wampfler, a Swiss veterinarian by day, but consumate apron-wearing cheese enthusiast at night, has embarked on an experiment to test the impact of music on Emmental. Since last September, the cheeses have each been blasted with sonic masterpieces from the likes of rock gods Led Zeppelin or hip-hop legends A Tribe Called Quest to techno beats, ambient choirs and Mozart’s classic Magic Flute. A jury of expert tasted the cheeses on March 14, 2019 and the tasty winner the cheese matured with the hip-hop album. (Photo by Fabrice COFFRINI / AFP)

Faire "écouter" du hip-hop à des fromages les rendrait plus doux et plus floraux

Les résultats d'une étude scientifique suisse sont tombés.

En novembre dernier, on vous avait parlé d’une expérience étonnante. En association avec la Haute école des arts de Berne, un fromager suisse du nom de Beat Wampfler avait placé ses meules d’emmental en affinage, tout en diffusant des genres musicaux différents pour essayer de voir si les variations sonores pouvaient modifier les arômes ou la texture de ses fromages.

Après de longs mois d’attente nécessaires, les meules qui avaient été bercées 24 heures sur 24 par "La Flûte enchantée" de Mozart, "Stairway to Heaven" de Led Zeppelin et le son hip-hop du groupe A Tribe Called Quest ont rendu leur verdict.

Publicité

Enquête scientifique et panel d’experts

Publicité

Pour conduire leur étude, les chercheurs ont fait appel à un jury d’experts mais ont aussi procédé à des analyses scientifiques. Un fromage affiné sans aucune musique servait de référence et les conclusions sont sans appel : la musique aurait bel et bien eu un impact sur l’emmental, comme l’explique Peter Kraut, directeur adjoint du département musique de la Haute école des arts de Berne, auprès de Franceinfo :

"Nous avons fait deux enquêtes, l’une scientifique, l’autre avec un jury d’experts et les deux sont arrivées à la conclusion qu’il y a des différences de goût et de parfum, selon la musique avec laquelle le fromage a été affiné. Cela nous réjouit beaucoup que cette expérience produise un résultat si positif."

Le hip-hop grand gagnant

Au moment de la mise en affinage, le fromager avait exprimé le souhait que le hip-hop donne de bons résultats, pour sensibiliser les jeunes, et il semblerait que son vœu ait été exaucé. En effet, la meule qui a eu la chance d’être affinée au son de A Tribe Called Quest a conquis le jury. "Le groupe de fromages qui a écouté du hip-hop et de la fréquence basse était vraiment sur des notes beaucoup plus douces, beaucoup plus florales", a expliqué le chef suisse Benjamin Luzuy qui faisait partie du jury.

Publicité

Suite à ces résultats prometteurs, Beat Wampfler souhaite réitérer l’expérience avec d’autres styles musicaux, comme la country ou le jazz, pour bonifier ses fromages grâce à la musique. "Il y a déjà des gens qui m’appellent : est-ce que vous avez du fromage avec de la musique des Balkans ? Vous avez du blues ? Est-ce que vous avez AC/DC ?", confie-t-il à La Voix du Nord. Une découverte prometteuse qui pourrait inspirer d’autres fromagers et artisans dans les mois à venir pour qu’on puisse manger son fromage préféré, affiné sur sa musique préférée tout en écoutant cette même chanson : un must.

Par Claire Verriele, publié le 18/03/2019

Copié

Pour vous :