(© Club Sandwich)

Après le janvier sans alcool et sans viande : place au janvier végan

Venue de Grande-Bretagne, la campagne "Veganuary" poursuit son chemin en Europe et aux États-Unis.

Bye bye les agapes de décembre, ciao les excès du Nouvel An et bonjour les bonnes résolutions pour 2020. Après le Dry Juanary, le challenge qui consiste à ne pas boire une goutte d’alcool pendant le mois de janvier, laissez-vous tenter par le Veganuary (contraction de "vegan" et de "january") : bannir toute alimentation animale pendant 31 jours et adopter un régime entièrement vegan – et le rester, si possible. 

Le Veganuary est une campagne mondiale qui vise à convaincre les gens d’abandonner la viande et les produits laitiers pendant un mois, pour le bien de l’environnement, des animaux et de leur propre santé. En 2019, plus de deux millions de Britanniques avaient relevé le défi et 62 % des participants avaient poursuivi leur régime végétalien après janvier.

Publicité

Plus de clopes, plus d’alcool, plus de bidoche

Il faut dire que le matraquage marketing a fonctionné à plein régime : plus de 500 marques anglaises, restaurants et supermarchés de McDonald’s à Pizza Hut en passant par Marks & Spencer et Frankie & Benny’s, avaient lancé pour l’occasion plus de 200 produits et menus végétaliens sur le marché. Cette année, le Veganuary débarque aux États-Unis, et plus de 250 000 Américains ont d’ores et déjà pris l’engagement d’honorer le pari.

Mais ce challenge fait de plus en plus d’émules en Europe, à commencer par l’Europe du Nord. Avec la prolifération de la "fausse viande" et des aliments protéinés de substitution, il devient de plus en plus facile de manger végétalien. Mais gare à la frustration : amis viandards, ne cédez pas à la tentation en vous jetant sur la première côte de bœuf venue dès le 1er février. Votre corps apprécierait moyennement…

Par Club Sandwich, publié le 30/12/2019

Pour vous :