(© Getty Images)

Les fruits et légumes d'été bio cultivés sous serre chauffée désormais interdits l'hiver

Mais la mesure ne concerne que la production française, et pas les produits importés.

Depuis le 21 décembre et jusqu’au 30 avril 2020, les fruits et légumes d’été bio, cultivés en France sous serre chauffée, sont interdits à la vente.

Cette mesure a été mise en place pour contrebalancer le vote du Comité national de l’agriculture biologique (CNAB) et de l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) en faveur du chauffage des serres pour la production en agriculture biologique des légumes d’été (tomates, aubergines, concombres, courgettes, poivrons), dont la décision a été rendue le 11 juillet dernier.

Publicité

Il faudra donc adapter notre consommation en respectant le cycle des saisons, et attendre l’arrivée du mois de mai pour revoir des tomates et des concombres bio dans les rayons.

Respecter le cycle des saisons

Si elle constitue à première vue une bonne nouvelle pour la planète, cette interdiction ne s’applique toutefois qu’aux légumes français. En effet, faute d’harmonisation au niveau européen, les produits en provenance d’Italie, d’Espagne ou des autres pays de l’Union européenne resteront admis sur les étals.

Quid de la production française prévue pour cette année ? Interrogée par Konbini News sur le risque de gaspillage, Véronique Marchesseau, secrétaire générale de la Confédération paysanne, a affirmé que les denrées concernées par cette mesure et qui n’auraient pas été vendues avant le 21 décembre pourraient toujours l’être, mais dans le circuit conventionnel.

Publicité

Protéger la production

Cette commercialisation hors labellisation bio, et donc sans plus-value, représenterait tout de même une perte financière pour les producteurs. Mais "l’objectif est vraiment de protéger la production", assure Véronique Marchesseau.

À partir du 1er janvier 2020, toutes les nouvelles serres en production bio devront également recourir à des énergies renouvelables pour se chauffer en début de saison, l’interdiction de chauffer restant en vigueur pour les mois d’hiver quel que soit le type de chauffage. Cette obligation sera étendue dans un second temps à toutes les installations françaises, à compter de janvier 2025.

Par Lila Blumberg, publié le 23/12/2019

Pour vous :