Spaghetti alle Vongole

Manger des pâtes le soir contribuerait à combattre l’insomnie et le stress

C'est du sérieux.

© kajakiki/Getty Images

Il y a quelques semaines, nous vous parlions du pouvoir magique de la pasta, celui-là même qui permettrait de vivre plus longtemps grâce à sa forte concentration en glucides. L’étude, publiée dans la revue scientifique de renom The Lancet, avait beaucoup fait parler d’elle, notamment en Italie où – ce n’est pas un secret – la consommation de pâtes est particulièrement élevée.

Publicité

Aujourd’hui, c’est dans la même revue que des chercheurs et médecins du Brigham and Women’s Hospital (États-Unis), un hôpital universitaire affilié à la faculté de médecine de Harvard, publient une nouvelle étude sur ce plat figurant parmi les aliments les plus consommés dans le monde. Selon leurs observations et conclusions, manger des pâtes le soir – à raison d’une portion de 80 grammes – serait un bon moyen de combattre l’insomnie, le stress, et ne ferait pas grossir.

Soirée pasta, soirée réussie

Un constat qui va à rebours des idées reçues qui collent aux basques des pâtes depuis un moment, y compris en Italie. Car si 99 % des Italiens mangent des pâtes, 65 % le font le midi plutôt que le soir (35 %), souligne La Repubblica. Pour analyser les résultats de l’étude, l’agence de presse italienne Ansa s’est tournée vers le nutritionniste et gastro-entérologue Luca Piretta :

"La consommation de pâtes favorise la synthèse de l’insuline, ce qui facilite l’absorption du tryptophane, précurseur des acides aminés de la sérotonine (qui régule l’humeur) et de la mélatonine (qui oriente le rythme du sommeil). Le sommeil long et réparateur est inversement corrélé à la prise de poids, ce qui réduit les hormones responsables de la faim. En outre, les vitamines B, présentes dans la plupart des pâtes complètes, impliquent une relaxation musculaire, notamment la vitamine B1, essentielle pour le système nerveux central, qui stimule la production de sérotonine."

Publicité

Mais attention, toutes les recettes de pâtes (al dente, c’est très important) n’auront pas le même effet sur votre sommeil. En parallèle de l’étude, réalisée dans le cadre de la Journée mondiale du sommeil (15 mars), plusieurs associations et consortiums ont joint leurs forces pour livrer une liste des recettes les plus adaptées à une consommation tardive – et donc à une nuit de sommeil réussie. Au menu : linguine aux palourdes, spaghetti aux tomates, spaghetti à l’ail et à l’huile d’olive, pâtes aux asperges et au thym, tortoglioni aux artichauts et champignons, vermicelles aux aubergines et ricotta salée.

À lire -> Bonne nouvelle : manger des pâtes permettrait de vivre plus longtemps

Par Robin Panfili, publié le 13/03/2019

Copié

Pour vous :