Traditional Moroccan homemade Couscous plate on a colorful table. Couscous is a semolina wheat dish with vegetables like cauliflower, carrots, turnip and meat with bones. It can be served with sauce.

Et le meilleur couscous du monde est... sénégalais

Le thiéré, le couscous sénégalais, vient de remporter le prix tant convoité du meilleur couscous du monde en Sicile.

Chaque année, depuis vingt-deux ans désormais, la ville sicilienne de San Vito lo Capo organise un concours devenu une référence dans le monde de la gastronomie : le Cous Cous Fest. Une compétition qui décerne, à chaque édition, le titre de "meilleur couscous du monde". Et cette année, c’est le Sénégal qui a remporté le gros lot

Au terme d’une âpre compétition qui a vu s’affronter des candidats venus de Tunisie, du Maroc, de Palestine, d’Italie, des États-Unis ou d’Israël, c’est le "Falilou Couscous" qui a séduit le jury, composé de journalistes, chefs, blogueurs et experts gastronomiques. De quoi s’agit-il ?

À voir aussi sur Club Sandwich :

Pour voir les vidéos Konbini, merci de désactiver AdBlock.

Couscous au poulpe et tartare de légumes

Tout simplement, "un couscous au poulpe mariné et poché selon la tradition sénégalaise, accompagné de tartare de légumes de potager du jardin et de mangue, servi sur une crème de carottes et de gingembre aux fines herbes et aux épices de Salamba".

© Cous Cous Fest

La Tunisie détrônée

Il s’agit là d’une première pour le Sénégal qui succède à la Tunisie, tenant du titre et vainqueur à cinq reprises du concours depuis sa création en 1998. Marème Cissé, accompagnée pour l’occasion de son fils Falilou Diouf (qui a donné son nom au plat vainqueur), est originaire de Dakar et tient aujourd’hui Ginger People & Food, un restaurant dans la ville d’Agrigente en Sicile.

Publicité

© Cous Cous Fest

Le Cous Cous Fest, qui a récemment posé ses valises le temps d’un week-end à Paris, est un événement incontournable en Sicile. Et pour cause, au fil des années, celui-ci s’est imposé comme une célébration des échanges entre les populations et une mise en valeur de la transmission culturelle, notamment autour de la cuisine… et du couscous.

À lire aussi : Après la Sicile, Alger et Marseille, le festival Kouss-Kouss débarque à Paris

Par Robin Panfili, publié le 08/10/2019

Copié

Pour vous :