Graffiti painting on the wooden shutters of the closed store, Paris, France

De mystérieux tags gourmands déferlent sur la Bretagne

L'auteur est toujours recherché, notamment pour son tag "filet de merlut" (sic) sur la capitainerie du port de la ville.

© Rrrainbow/Getty Images

À Lorient, c’est un étrange fait divers qui fait parler dans les rues du quartier de Nouvelle-Ville. Depuis quelques jours, de mystérieux noms de recettes et de plats ont été inscrits illégalement sur les murs du centre-ville, rapporte Le Télégramme dans un article sobrement titré : "Un tagueur fou en centre-ville". "N° 35 rougail", "N° 46 pot-au-feu", "N° 62 poulet curry", "N° 19 petits pois carottes", "N° 30 crème brûlée", voilà quelques exemples parmi d’autres de ces tags mystérieux, de couleur rouge ou bleue. On trouve également "far aux pruneaux", "filet de merlut (sic) au beurre blanc".

Publicité

"D’autres inscriptions gourmandes, notamment l’incontournable 'far aux pruneaux', apparaissent aussi le long du Scorff, près de l’hôpital. La capitainerie du port de plaisance a aussi eu le droit à sa petite recette : un filet de 'merlut' (avec la faute) au beurre blanc."

Pour l’heure, on ne sait rien de ce tagueur, sinon qu’il aurait sévi le week-end dernier. "À chaque fois, le même mode opératoire : des numéros de rue peints à la va-vite correspondant à un plat salé ou sucré", détaille le quotidien. Mais on tient peut-être une piste : une riveraine aurait aperçu un individu traîner aux alentours du collège Brizeux. "J’ai vu qu’il sortait quelque chose de son sac à dos. J’ai tout de suite fait le rapprochement avec les tags sur les HLM", a-t-elle témoigné au journal.

Publicité

Affaire à suivre.

Par Robin Panfili, publié le 14/03/2019

Copié

Pour vous :