raclette cheese melted

Terrible nouvelle : nous n’aurons jamais d’émoji raclette dans nos téléphones

Après avoir tout tenté, Le Monde nous apprend que le couperet est tombé.

(© Getty Images)

Il y a quelques semaines, et après des mois de suspense insoutenable, nous apprenions avec joie l’arrivée sur nos smartphones de nouveaux émojis culinaires : du beurre, une huître, un oignon, du jus de fruit, une gaufre, du maté ou encore des falafels. Mais si l’on salue cette avancée salutaire, on peut encore regretter l’absence d’émojis symboliques, à l’image de la raclette ou du cassoulet. C’est ce qui a poussé Pixels, la rubrique tech du journal Le Monde, à déposer un pictogramme de raclette auprès du consortium Unicode, l’organisme américain en charge de la validation des nouveaux émojis.

Publicité

Dans un long article, la journaliste Morgane Tual revient sur cette haletante aventure dans les coulisses de nos smartphones, mais surtout sur les critères et arguments très précis qui conditionnent la naissance d’un nouvel émoji. Car un émoji ne doit pas seulement être visuellement efficace, il doit également (et surtout) obéir à plusieurs fonctions fondamentales : il devra être beaucoup utilisé, il devra comporter plusieurs significations et aussi "permettre aux utilisateurs d’exprimer un nouveau concept, quelque chose qu’il n’est pas possible aujourd’hui d’exprimer en émoji", ajoute-t-elle.

Quelques jours seulement après le dépôt du dossier – qui exige non seulement un argumentaire béton, mais aussi la conception visuelle de l’émoji –, la réponse du consortium est tombée. Dans un mail succinct, celui-ci n’y va pas par quatre chemins : "Le comité a examiné votre proposition, et a décidé de refuser l’ajout de l’émoji 'raclette', rapporte Le Monde. Ça nous semble être un plat trop obscur, pas assez universel pour en faire une priorité à ajouter aux émojis nourriture." Terrible nouvelle, mais merci Le Monde d’avoir essayé.

Publicité

Pour lire en intégralité l’article du Monde, c’est par ici.

Par Robin Panfili, publié le 04/03/2019

Copié

Pour vous :