© Made Sustained / Mamie Colette / A Slice of Green / Ekobo

featuredImage

#NEED : à bas le plastique en cuisine avec notre sélection d’objets durables et stylés

Inox, bois, coton... Notre sélection pour une cuisine sans plastique mais 100 % stylée.

#leplastiquenonmerci, une journée France Inter et Konbini le mercredi 5 juin. Enquêtes et reportages pour mettre en lumière les personnalités qui se battent pour changer les comportements.

Club Sandwich vous propose une liste d’alternatives cool pour remplacer le plastique dans votre cuisine. Outre le fameux tupperware, le plastique se cache dans des recoins insoupçonnés de notre quotidien, que ce soit sur le manche d’une cuillère ou dans un élément de notre robot multifonction. Voici donc dix objets qui vont vous aider à réduire considérablement votre consommation de silicone ou de polycarbonate, avec des matériaux sains et durables.

#1. Les pailles en inox

© Gaspa Joe via Facebook

Tous les jours, 100 millions de pailles en plastique sont utilisées dans l’Union européenne, pailles qui termineront en grande partie dans l’océan. Pour en finir avec ce fléau, on opte pour des pailles en inox, réutilisables, jolies et faciles à entretenir grâce au petit goupillon fourni avec pour les nettoyer. En bonus, 1 % des bénéfices de la marque seront reversés à l’association Bas Les Pailles, qui milite pour l’interdiction de la paille jetable en France.

19,90 euros le pack de six à commander sur le site de la marque.

#2. Une gourde

© Made Sustained via Facebook

On suit le mouvement lancé par Roméo Elvis et on remplace les bouteilles en plastique à usage unique par de belles gourdes en verre ou en inox qui garderont votre eau bien fraîche ou votre thé bien chaud. On se fournit par exemple chez Made Sustained, une petite marque hollandaise qui allie technologie et bellegossitude.

#3. Un batteur manuel

© Green Weez

Le fouet électrique et le robot ménager sont bien pratiques, on vous l’accorde, mais parmi leurs composants, on trouve inévitablement du plastique, que ce soit dans le bol, le revêtement ou dans les petits ustensiles intérieurs. Pas de panique, on vous a déniché un batteur à manivelle 100 % inox de chez Lacor. OK, il vous faudra un peu d’huile de coude, mais il est plutôt stylé et il vous aidera à monter votre mayonnaise, vos blancs en neige ou une belle crème chantilly.

On se l’offre pour 12,45 euros sur Green Weez.

#4. Un tawashi en coton pour remplacer nos éponges

© Mamie Colette

Les éponges du commerce n’ont rien des cousines de Bob l’éponge. Synthétiques et produites à partir de résine de plastique traitée avec des produits chimiques, elles sont rarement recyclées. On se tourne donc vers les tawashi, ces éponges japonaises en tissu tissé qu’on peut se procurer chez Mamie Colette, une petite marque française qui fabrique tout dans l’Hexagone, et avec du coton, s’il vous plaît.

7,90 euros sur le site de la marque.

#5. Des filets à légumes et des sacs pour le vrac

© Ah table

© A Slice of Green

Les filets de A Slice of Green seront parfaits pour aller faire votre petit marché et protéger vos légumes. Idem pour les sacs refermables en coton trouvés sur le site Ah Table, utiles aussi pour y mettre des pâtes ou des lentilles sans risquer d’en perdre en route. Nous voilà paré·e pour franchir le cap de l’épicerie en vrac.

#6. Un panier à salade

© Hakuna Taka

Pour essorer sa salade sans utiliser de plastique, on remise son essoreuse au placard : impossible d’en trouver une qui n’en contient pas. Alors, pour se délecter d’une batavia craquante, on peut toujours tenter de l’éponger avec un torchon ou, plus simple, on peut se procurer ce panier en inox qu’il suffira de secouer pour ôter le surplus d’eau. Adieu la salade achetée en sachet !

Disponible pour 22,50 euros sur le site d’Hakuna Taka.

#7. Du film alimentaire ciré

© My Bee Wrap

Le plastique le plus fin est aussi le plus difficile à recycler. Partant de là, le film alimentaire est LE démon du recyclage. Heureusement, des marques ont trouvé comment protéger nos aliments tout en préservant l’environnement, grâce à un tissu recouvert d’une fine pellicule de cire d’abeille. On a un coup de cœur pour la marque française My Bee Wrap qui produit cet emballage naturel et lavable en coton bio, qu’on peut même passer au congélateur.

Environ 40 euros le lot de quatre sur leur site.

#8. De beaux bocaux

© Ekobo

Pour remplacer toutes les boîtes en plastique qu’on accumule sans jamais retrouver le bon couvercle, on opte pour ces beaux contenants de chez Ekobo, disponibles dans de nombreuses couleurs et tailles. Le couvercle est en liège, donc pas de joint en plastique à l’horizon. Défi zéro plastique validé.

À partir de 21 euros le set de trois.

#9. Une lunch box

© Eco Lunch Box

Pour déjeuner au bureau, on peut se faire sa lunch box, sa boîte à salade, sa gamelle, son tupp, son bento… Enfin, vous m’avez comprise. Or, ces boîtes sont très souvent composées de plastique, en partie ou entièrement. On s’inspire des lunch boxes indiennes appelées tiffin, 100 % métalliques.

Eco Lunch Box propose des modèles en plusieurs tailles, très pratiques, légers et isothermes, dont leur Tri Bento à 32,99 dollars (29 euros).

10#. Un tote bag et un sac isotherme en tissu

© Cool and the Bag

© Life Without Plastic

Pour finir notre sélection, on fait les courses ! Pour remplacer notre cabas en plastique, on s’offre une collection de tote bags comme ceux de Cool and the Bag, fabriqués en France, en coton bio et pleins d’humour. Et pour garder ses surgelés bien au frais ou partir en pique-nique, exit le sac isotherme tout moche, on opte pour ce sac de Life Without Plastic – qui porte bien son nom –, très pratique et qui isole grâce à des panneaux de laine lavables.

Tote bags Cool and the Bag à 15 euros et sac isotherme Life Without Plastic à 50 dollars (44 euros).

Avec ces dix astuces, vous avez maintenant de quoi faire la transition vers une vie sans plastique. On remplace le jetable par du durable lorsque c’est possible, et on essaie de favoriser des matériaux naturels.

Derniers conseils pour terminer en beauté : on continue à éviter le silicone qui se cache partout dans nos ustensiles en utilisant un mortier en bois ou en granit, en privilégiant une planche à découper en bois, un bac à glaçons et un presse-agrumes en inox, des casseroles en céramique ou en fonte, des sachets de thé en tissu et des pots de yaourt en verre. Easy, non ?

Par Claire Verriele, publié le 27/03/2019