© Ocean X

Une liqueur centenaire retrouvée dans un navire échoué en mer Baltique

Cette liqueur française appelée la Bénédictine, qui remonte au XVIe siècle, était destinée à la Russie.

Les fonds marins regorgent de mystères et de belles histoires. Et ce n’est pas près de s’arrêter. Il y a quelques jours, la société Ocean X, spécialisée dans la chasse aux épaves et en exploration dans la mer Baltique, est tombée sur un trésor exceptionnel : 600 bouteilles de cognac (De Haartman & Co.) et 300 bouteilles de Bénédictine, une liqueur normande fabriquée dans la commune de Fécamp depuis le XVIe siècle.

Une bouteille de Bénédictine. (© Ocean X)

Publicité

Grande valeur marchande

Publicité

Ces mystérieuses bouteilles centenaires ont été retrouvées à bord de l’épave SS Kyros, coulée par un navire allemand en 1917. À l’époque, le navire était soupçonné de contrebande avec une Russie alors en pleine révolution, écrit Le Parisien. Pas étonnant quand on sait que, jusqu’à cette période, la Russie était le second marché à l’export de Bénédictine après les États-Unis.

Publicité

Pour le moment, on ignore encore si ces bouteilles sont bonnes à la consommation. Mais les premières observations sont encourageantes "puisque des bulles d’air sont visibles", précise le quotidien. Quant au prix, difficile d’estimer leur valeur pour le moment. Mais selon Peter Lindberg de l’équipe Ocean X, cela pourrait grimper à plusieurs millions de dollars, rapporte The Takeout. "Les aristocrates russes du début du XXe siècle n’ont peut-être pas réussi à sauver le navire Kyros, mais les élites contemporaines pourraient bien en tirer profit."

À voir aussi : Voilà pourquoi cuisiner à bord d’un bateau n’est (vraiment) pas de tout repos

Publicité

Par Robin Panfili, publié le 21/11/2019

Copié

Pour vous :