© Keeping Up With The Kardashian’s

La sélection de vins naturels de Kourtney Kardashian vaut-elle (vraiment) le détour ?

On a confronté les avis d'experts.

Depuis quelques mois, Kourtney Kardashian délivre ses petits conseils beauté, cuisine, bien-être et lifestyle sur un blog personnel, baptisé Poosh. Il y a quelques jours, la cheffe d’entreprise et influenceuse a ainsi mis en ligne une sélection complète de vins biologiques italiens, français et allemands, notamment vantée par le magazine Eater.

Le sommelier Adam Vourvoulis, aussi connu sous le pseudo de Natural Whine sur Instagram, n’a pas non plus manqué de chanter les louanges de cette sélection. Il en a aussi profité pour raconter une petite anecdote sur la famille Kardashian remontant à 2007, alors qu’il travaillait chez un caviste de Los Angeles.

Publicité

"Un jour, une mère et sa fille sont entrées [dans la boutique] avec des caméras et ont filmé ce que l’on nous a présenté comme une émission de téléréalité. Je me souviens de les avoir aidées à charger des caisses vides dans la voiture pour donner l’impression qu’elles avaient acheté des tonnes de vin.

Cette émission était 'Keeping Up with The Kardashian’s' et il s’agissait de leur premier épisode. Douze ans plus tard, Kourtney vend des vins naturels à l’audience qu’elles ont construite et je ne pourrais pas être plus heureux que les vins que j’aime attirent ce genre d’attention."

Parce que trois avis valent toujours mieux que deux, on a également passé un petit coup de fil à Céline Maguet, journaliste culinaire très bien calée en liquides, afin de savoir s’il l’on pouvait vraiment se fier aux conseils vins de Kourtney Kardashian. "Franchement, elle propose une super sélection. Elle est courte, mais elle est réussie, dit-elle. Elle a l’air de vraiment kiffer ça."

Publicité

Le crash test

Alessandro Viola – "C’est un vigneron sicilien qui travaille très proprement. Il ne soufre ses vins uniquement si besoin — mais le vin qu’elle recommande n’est pas soufré. Il utilise la méthode champenoise le cataratto, un cépage endémique de Sicile. Elle parle également de son frère, Aldo : ce sont deux vignerons très recommandables."

Alice et Olivier De Moor – "Ce sont pratiquement les seuls à Chablis à faire du vin naturel, avec Thomas Pico notamment. C’est une région pas forcément connue et réputée pour ses vins naturels. C’est cool de les avoir inclus à la sélection !"

2Naturkinder – "Il y a un mouvement du vin naturel qui est en train de s’installer en Allemagne. Ils proposent un savoir-faire à l’alsacienne, très méthodique, très technique. C’est un couple installé dans le nord de la Bavière qui propose de belles choses, sans soufre. Cool !"

Publicité

"Franchement, chapeau !"

Si la sélection ne fait qu’effleurer la foisonnante culture du vin naturel et biologique, elle a cependant le mérite d’ouvrir les perspectives de ce nouveau monde à un public a priori peu sensibilisé sur le sujet. "Elle a une très bonne approche de ces vins et en parle très bien. Tu n’as pas l’impression qu’elle en parle parce que c’est une mode. Il n’y a pas grand-chose à redire", constate Céline Maguet.

"Mieux encore, elle n’a pas cédé aux étiquettes funky qui font l’identité de nombreux vins naturels.Elle parle du soufre, des intrants… Mais n’est pas tombée dans le panneau des étiquettes hyper instagrammables. Franchement, chapeau."

Autre point positif : les prix. "C’est cool de pouvoir se fournir des vins étrangers aux États-Unis à vingt balles." Un bémol, s’il en est : l’absence de vignerons américains dans la liste. "Le seul hic, c’est peut-être d’avoir oublié de mentionner des gens qui bossent naturellement sur le territoire américain. Elle ne les cite pas alors qu’il y a en, comme Evan Lewandowski dans l’Utah." Mais peut-être seront-ils de la prochaine sélection ?

Publicité

Par Robin Panfili, publié le 05/04/2019

Copié

Pour vous :