À voir : des chefs organisent un dîner de rêve en musique dans The Mind of a Chef

La série documentaire américaine consacre un épisode aux liens entre la cuisine et la musique, célébrés par un grand buffet. 

Le principe du potluck dinner est simple : tout le monde ramène quelque chose qu’il a préparé, et ça donne un grand buffet à partager. Mais quand c’est des chefs qui s’y collent, ça donne tout de suite vraiment très très envie. Dans cet épisode spécial musique de la série The Mind of a Chef, en partenariat avec Sonos, on suit le chef Danny Bowien à la tête des restos Mission Chinese Food dans sa quête du parfait potluck dinner, en musique.

Publicité

Pendant 47 minutes, on est aussi invité chez l’anglaise April Bloomfield, le chef du Châteaubriand à Paris, Iñaki Aizpitarte et l’Américain Sean Brock qui racontent leurs souvenirs de repas en famille ou entre amis, associés à un souvenir musical. 

Canard confit et côte de bœuf sauce Van Halen et Kate Bush

Danny Bowien, l’hôte du potluck dinner final, a un parcours atypique : Coréen adopté par une famille américaine chrétienne fondamentaliste, il se lance dans la batterie après avoir écouté son premier solo de Van Halen, puis se forme à la cuisine chinoise. Il prépare un canard confit entier, farci au riz, aux marrons, aux dattes et arrosé d’une sauce soja caramélisée, le tout cuit lentement dans une croute d’argile. Danny Bowien raconte ainsi qu’il n’avait le droit d’écouter que des chants chrétiens quand il a acheté en cachette l’album de Van Halen.

"C’était comme quand j’ai goûté la cuisine sichuanaise pour la première fois, je me suis dit : "J’en veux plus." Le solo de Van Halen, j’avais jamais ressenti ça…  En tant que chef, je dois fournir une expérience. C’est comme la musique, quand on va voir un concert, pendant 2 heure on se lâche et à un niveau sensoriel, on exprime tout ce qu’on peut."

Publicité

Chaque souvenir musical est raconté en dessin animé, de la campagne anglaise sur fond de Kate Bush pour April Bloomfield, du premier concert de country de Sean Brock ou de la passion d'Iñaki Aizpitarte pour le skate et The Cure. De belles histoires recueillies chez les uns et les autres pour relier musique et cuisine. Et aussi des plats impressionnants qui donnent vraiment envie d’être invités à leur table, à l’image de la côte de bœuf cuite pendant 7 heures au dessus d’un feu d'April Bloomfield.

Par Sirine Azouaoui, publié le 02/12/2016

Copié

Pour vous :