Livraison de poisson et fruits de mer

featuredImage

Entretien avec le co-fondateur de Poiscaille, le circuit court des produits de la mer

Poiscaille, c'est le site qui vous permet d'acheter du poisson super frais, issu d'une pêche durable et vertueuse, à un tarif abordable. Pour en savoir plus, Club Sandwich a rencontré Charles Guirriec, l'un des initiateurs de ce circuit court pour les produits de la mer. 

©Eric Derouville/Poiscaille

©Eric Derouville/Poiscaille

Depuis plus d’un an, l’équipe de Poiscaille livre aux Parisiens, en circuit court, du poisson, "bien pêché" et ultrafrais. Le principe ? On s’engage pour un, deux, trois ou quatre "casiers de la mer" par mois, à un prix précis. On sait d’où vient le poisson, par qui et comment il a été pêché.

De l’autre côté, les pêcheurs ont la garanti d’écouler leurs produits et d’être payés à un prix correct. Dans l’assiette, c’est la surprise chaque semaine : des soles, des moules, des huitres mais aussi des poissons moins connus et tout aussi bons. Rencontre avec Charles Guirriec, "le pêcheur de la bande".

Club Sandwich | Qu'est-ce qui vous a donné envie de vous intéresser au poisson et à la pêche ?

Charles Guirriec | J’avais commencé il y a longtemps, seul. Je suis passionné de pêche, j’ai pas mal embarqué sur les bateaux. Je me suis rendu compte que les mecs étaient payés à des niveaux hyper variables, selon la marée. À côté de ça, sur le marché, il y a des bateaux qui débarquent d'énormes quantités. Les petits bateaux, qui pêchent d'une manière plus vertueuse et pratiquent des prix plus élevés, ne sont pas récompensés lors de la vente aux enchères.

Comment vous est venue l'idée de reprendre le principe du panier de légumes vendu en circuit court pour le poisson ?

Quand je me suis retrouvé à Paris, je me suis rendu compte de l’écart entre les tarifs pratiqués par les pêcheurs et le prix payé par les consommateurs, c’était énorme. En plus, les gens n’étaient pas contents de la qualité, de la fraîcheur du poisson qu’ils pouvaient acheter à Paris. Et il y avait très peu de poissonneries. Avec Guillaume, on s’est donc inspirés du panier de légumes. Une super qualité qui vient de pêcheurs sélectionnés par nous et où la surprise joue un rôle indispensable : on ne sait pas ce qu'on trouvera dans le panier avant la veille de la livraison. Entre le moment où le poisson sort de l’eau et où il arrive dans l’assiette, il y a 48 heures maximum. Et on a passé un accord avec nos pêcheurs : on prend toute la pêche quelle qu’elle soit, à un prix garanti.

Comment sélectionnez-vous les pêcheurs ?

Pour les pêcheurs, nous ne sélectionnons aucun bateau de plus de 12 mètres, et pas plus de trois personnes à bord. Ils doivent utiliser des techniques vertueuses c’est-à-dire qui n’ont pas d'impact sur les fonds marins, pêche à la ligne, au casier ou en plongée.

Le but, c'est aussi de questionner la façon dont on consomme les produits de la mer ?

Aujourd’hui, les Français mangent tout le temps les mêmes poissons : cabillaud, saumon, crevettes, sans savoir vraiment d’où ils viennent ou comment ils ont été pêchés ou élevés. On veut réhabiliter des poissons qui sont abondants, à côté de chez nous et très peu demandés. Et qui sont très bons ! Notre conviction, c’est qu'ils vont se faire plaisir avec un maquereau autant qu'avec une sole.

Rendez-vous sur poiscaille.fr. Casier à l'unité ou sur abonnement à partir de 19,90 euros.

Par Sirine Azouaoui, publié le 09/11/2016