(capture d’écran YouTube)

Donald Lau, profession : auteur des messages dans vos "fortune cookies"

Dictons, traits d'esprits et blagues parfois douteuses : Eater a rencontré l'auteur des petites phrases cachées dans les "fortune cookies".

Natures ou parfumés à la vanille, qui n'a pas un jour reçu quelques "fortune cookies" au moment de l'addition dans un restaurant chinois ? Ces petits gâteaux à la pâte friable renfermant une devise ou un chiffre porte-bonheur sont pourtant rares en Chine, et ont été popularisés d'abord en Californie au début du XXe siècle. Qu'ils renferment une prophétie ou une phrase digne des meilleurs horoscopes, ces cookies sont depuis devenus un incontournable des restaurants chinois en occident.

Publicité

Donald Lau, poète à la plume légère

Publicité

Vice-président de la compagnie Wonton, spécialisée dans les produits alimentaires chinois, Donald Lau est aussi la plume derrière les messages nichés dans les "fortune cookies". Le regard rieur, il revient sur ses meilleures lignes, à un an de sa retraite. “Au départ, on m'a choisi pour écrire les devises car j'étais celui qui maîtrisait le mieux l'anglais. Je ne suis pas un poète", livrait-il au New Yorker en 2005.

unpeudeculture-copy

Pourtant, ce sont bien des fulgurances poétiques qui se cachent parfois dans ces humbles petits gâteaux. Presque toujours positives, souvent pleines d'humour et parfois absurdes, les petites phrases de Donald sont lues par des milliers de consommateurs. James Wang, le successeur de Donald dans l'entreprise, a le sourire aux lèvres quand il admet qu'un paquet de phrases écrites par son prédécesseur ne passent pas par le processus de validation, qu'elles soient trop osées ou trop pointues.

Publicité

Au final, la philosophie des "fortune cookies" sert à réchauffer le cœur du lecteur, en le faisant rire ou penser à la fin d'un bon repas. Qu'ils soient écrits par Donald ou par son successeur, vous trouverez toujours une part de vérité dans un bon "fortune cookie".

Par Pharrell Arot, publié le 08/11/2016

Copié

Pour vous :