Vidéo : l'histoire unique du marché public d'Atlanta

Créé en 1927, le "curb market" est un monument de la ville américaine et un lieu d'échange et de rencontres.

"Si vous vouliez des légumes, vous alliez au marché. Si vous vouliez du jarret de porc ou des saucisses faites maison, vous alliez au marché. Si vous vouliez juste vous balader, vous alliez au marché." Pour Linda Davis, qui travaille au Auburn Curb Market d'Atlanta, le marché était the place to be. L'unique marché municipal de la ville est en place depuis presque 100 ans et a vu des générations d'afro-américains arpenter ses allées, comme l'explique ce mini-documentaire d'Eater.

Publicité

Choux, poulets, légumes : tout est trouvable là-bas. À l'époque de la ségrégation, les Noirs ne pouvaient pas vendre à l'intérieur, ils pouvaient seulement acheter. Alors, ils ont commencé à vendre à l'extérieur, d'où le nom de "curb market", littéralement, "marché trottoir". Le nom d'Auburn vient d'une avenue proche, très prospère, remplie de petits commerces tenus par des afro-américains.

"Quand on vient ici, on se sent comme à la maison, et beaucoup de gens issus de cette communauté voient ce marché comme une maison. Ma famille entière vient aussi, ils ont été élevés comme ça, on a été élevés comme ça et je vais élever mes enfants de la même façon", explique Latina Scott, qui travaillait à l'entretien du marché.

C'était aussi l'occasion de trouver des produits improbables : jarrets de porc, cous de dinde, poulets vivants, porcs entiers... Les éleveurs y vendaient directement leurs bêtes, qu'ils découpaient et vendaient pièce par pièce.

Publicité

Par Sirine Azouaoui, publié le 24/11/2016

Copié

Pour vous :