Vidéo : manger la soupe des sumos à la table d’un ancien champion

Pour devenir un sumo, il faut en fait manger beaucoup beaucoup de soupe.

Publicité

Du poulet, du poisson frit, des pommes de terre, des champignons, des carottes, du chou, du tofu… Voici quelques-uns des ingrédients qui composent le "chanko nabe", la soupe des sumos. Pour comprendre ce plat traditionnel, le site Great Big Story est allé à la rencontre d’un ancien champion reconverti en cuisinier.

Dix bols par jour

Le restaurant tokyoite de Satoshi Kitayama est dédié au potage XXL. Pour prendre le maximum de poids, les sumos avalent chaque jour une dizaine de bols de cette soupe très riche, accompagnée de riz. 

"J’ai décidé d’ouvrir ce restaurant parce que je voulais que les gens sachent à quel point le chanko était délicieux, et je voulais partager la nourriture que j’ai pu goûter en voyageant à travers tout le Japon en tant que lutteur sumo", raconte le chef, qui ne se lasse toujours pas de cette soupe alors même qu'il en mange depuis ses 15 ans.

Publicité

Par Sirine Azouaoui, publié le 08/12/2016

Copié

Pour vous :