© ja ma/ Unsplash

23 producteurs locaux ouvrent leur propre supermarché dans les Vosges

Des agriculteurs se sont regroupés à Saint-Dié-des-Vosges pour ouvrir leur supermarché et ainsi supprimer tous les intermédiaires du circuit de distribution.

© ja ma/Unsplash

Inauguré vendredi dernier, bien qu’ouvert depuis quatre mois déjà, le Drive fermier de Saint-Dié-des-Vosges est un symbole de réussite de l’entreprenariat face aux aléas de la grande distribution. Comme leurs confrères de Cœur Paysan à Colmar, 23 producteurs se sont rassemblés pour vendre collectivement et en direct leurs produits. Maraîchers, arboriculteurs, éleveurs, producteurs de lait, viticulteurs, pisciculteurs, apiculteurs…, ils se sont réunis pour ouvrir un supermarché où sont garantis des produits fermiers locaux et de saison. Les consommateurs sont invités à passer leur commande sur la boutique en ligne avant le mardi minuit et récupèrent leurs courses le vendredi à partir de 17 heures dans le local (un ancien Lidl) mis à disposition par la Communauté d’agglomération.

Publicité

Du producteur au consommateur

Publicité

Les agriculteurs sont les premiers bénéficiaires du circuit court. Avec les gros distributeurs, ils subissent bien souvent une pression sur les tarifs, et leurs produits doivent être calibrés, standardisés. Grâce au Drive fermier, les agriculteurs fixent eux-mêmes les prix en fonction de la valeur réelle du produit, ce qui permet d’appliquer des tarifs moins élevés qu’en grande surface. La vente directe est un marché en plein essor dans le domaine de l’alimentaire. Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à délaisser les supermarchés pour se rendre directement chez leurs producteurs pour acheter leur viande et leurs légumes. Ce système est souvent un gage de produits locaux, frais et de qualité.

Par Pauline Giacomini, publié le 04/09/2017

Copié

Pour vous :