Par Pauline Giacomini

Avec 30 % de graisse en moins, l’avocat light est-il vraiment aussi bon ?

© Isla Bonita

Face au succès planétaire de l’avocat, l’industrie a réussi à nous dégoter une version allégée de notre fruit préféré. Quel intérêt de manger un avocat dont les propriétés nutritives et l’apport en acide gras non saturés ont été amoindris ? C’est justement parce qu’il est riche, crémeux et onctueux que l’avocat est aussi bon. Mais ça, c’était avant que les pouvoirs du marketing interviennent et inventent l’avocat "light". À l’origine de cette hérésie, la marque espagnole Isla Bonita qui a lancé une variété du fruit 30 % moins grasse que celles habituellement consommées. Ramón Rey, qui travaille chez Isla Bonita, a décrit à Fresh Plaza ce nouvel avocat comme "une saveur douce et une pulpe plus juteuse et plus légère."

Ces avocats light seraient en fait juste une sélection de différentes variétés de fruits cultivées "dans des climats très spécifiques de certaines régions tropicales, près de l’Équateur, en Amérique centrale et en Amérique du Sud". Si vous voulez réellement tester cette alternative moins grasse à votre fruit préféré, sachez que l'"Aguacato Light" d’Isla Bonita n’est commercialisé que dans les supermarchés espagnols. Pour l’instant, merci mais non merci. Nous allons en rester à la version crémeuse, pleine de graisse.