Par Clara Le Naour

Pour faire voyager vos papilles à l’autre bout du monde pour les fêtes de fin d’année, Club Sandwich vous fait découvrir neuf plats de Noël à travers le monde.

Venezuela : les hallacas

Il s’agit d’un ragoût de viande et légumes divers, recouvert de semoule de maïs, le tout enveloppé dans une feuille de bananier plantain, puis ficelé. Le "petit paquet" ainsi obtenu est ensuite plongé dans l’eau bouillante pour terminer sa cuisson. Pour déguster la hallaca, on ouvre le paquet et on mange son contenu, imprégné des saveurs de la feuille de bananier.

Japon : KFC

Au pays du Soleil-Levant, la tradition est de se rendre au KFC pour y déguster un dîner de Noël 100 % poulet (mais gâteau et champagne inclus). Cette curieuse coutume serait partie d’une publicité très populaire en 1974, "Kentucky for Christmas !", et aurait traversé les décennies pour rendre les Japonais accros au poulet. Sur ce coup, on salue l’expertise du marketing.

Mexique : les romeritos

Ce plat a des variantes, mais il comprend le plus souvent des crevettes séchées, du cactus nopal, des pommes de terre à la sauce mole et bien sûr des romeritos. Ces derniers tirent leur nom de la plante suæda, appelée "romerito" en espagnol, qui veut dire "petit romarin". Cependant, cette plante a plutôt un goût d’épinard.

Angleterre : le pudding

Inchangée depuis le début du XIXe siècle, la recette du Christmas pudding nécessite en théorie de se mettre en cuisine plusieurs semaines à l’avance. Ce cake est préparé à base de toutes sortes de fruits confits, d’épices, de cognac, de graisse de bœuf, d’amandes, de mie de pain et de sucre, entre autres.

Italie : les struffoli

Une publication partagée par SKEEZ (@s_k_e_e_z) le

Les struffoli sont de petites boules de pâte sucrée, d’un diamètre de 5 à 10 millimètres. Ils sont généralement frits dans de l’huile et, après avoir refroidi, trempés dans du miel chaud. Ils sont décorés avant d’être servis.

Allemagne : les Pfeffernusse

Il s'agit de petits pains d’épices très moelleux, recouverts de sucre glace. Ils ont un petit côté piquant dû au poivre qu’ils contiennent.

Québec : la tourtière

La base de la tourtière, c’est de la bonne pâte garnie de pommes de terre, d’oignons et d’échalotes. Il existe une multitude de variantes, et chaque famille en a sa propre version.

Scandinavie : le lutefisk

Le lutefisk, c’est de la morue qui est trempée, puis rincée et séchée à plusieurs reprises. Bien que ce plat soit toujours très présent en Scandinavie, c’est la ville de Madison au Minnesota qui s’est proclamée "capitale mondiale du lutefisk".

Suède : le gratin d’anchois

Une publication partagée par Robin (@rangleby) le

Il est connu que la cuisine suédoise s’appuie beaucoup sur les produits de la mer. C’est le cas de ce gratin composé de pommes de terre, d’oignons, de crème fraîche et d’anchois, qui est servi traditionnellement aux repas des fêtes de fin d’année.

Bon appétit !