(©Zéro Déchet Strasbourg/Facebook)

À Strasbourg, les commerçants affichent massivement l’autocollant "zéro déchet"

L’association Zéro Déchet Strasbourg encourage les commerçants à agir en faveur de la réduction des emballages en affichant l’autocollant "Bring your own container" (ramenez votre propre récipient) sur leur devanture. Une initiative déjà suivie par une soixantaine de restaurateurs.

(© Zéro Déchet Strasbourg/Facebook)

Les restaurateurs de Strasbourg sont définitivement solidaires et engagés. Après l’initiative "zéro SDF à Strasbourg" proposant d’accueillir les sans-abri cet hiver, les commerçants affichent leur volonté de réduire leur production de déchets et emballages. Grâce à un autocollant apposé sur leurs vitrines, ils encouragent leurs clients à se munir de leurs propres récipients et emballages pour faire leurs courses : tupperwares, bouteilles vides, sacs ou bocaux réutilisables, etc.

Publicité

Un message anti-gaspi simple mais efficace promu par l’association Zéro Déchet Strasbourg, et qui a déjà fédéré plus de soixante commerçants de la ville depuis son lancement au printemps dernier comme le rapporte le site Rue 89 Strasbourg.

Une démarche qui prend de l’ampleur

La multiplication des adhérents à ce message anti-gaspi tend à montrer le ras-le-bol d’une certaine partie de la population envers les emballages inutiles. Et surtout l’effort que sont prêts à faire conjointement les commerçants et les clients pour réduire leurs déchets. En effet, la vie d’un sac plastique par exemple peut durer jusqu’à quatre siècles, pour un usage qui n’excède souvent pas vingt minutes, entre sa distribution chez le commerçant et le déballage des courses à la maison.

Mais c’est aussi le cas pour tous les autres emballages auxquels nous ne prêtons même pas attention comme l’emballage de notre baguette de pain quotidienne à la boulangerie, qui mêle fréquemment papier et plastique. Mais aussi de nos plats à emporter chez le traiteur dans des emballages en polystyrène, par exemple, ou encore de nos salades et sandwiches sous vide, de nos cafés à emporter dans des gobelets à usage unique, sans parler des courses suremballées dans des sachets et des papiers en plastique… Bref, la liste est longue, pour ne pas dire infinie voire décourageante tant notre quotidien déborde de déchets.

Publicité

Il est plaisant de constater qu’une initiative simple et de bon sens remporte l’adhésion des Strasbourgeois. Car souvent, même des clients sensibilisés n’osent pas faire la démarche par eux-mêmes, de peur d'"embêter" les commerçants ou de paraître ridicules. La présence du sticker a cette vertu de décomplexer les gens, et de les encourager sans pour autant les brusquer ni les culpabiliser. À quand un sticker "Zéro déchet France" diffusé massivement à travers l’Hexagone ?

À lire -> À 24 ans, Victoria ouvre son épicerie-cantine bio, écolo et zéro déchet au cœur de Paris.

Par Jeanne Pouget, publié le 23/08/2017

Copié

Pour vous :