Apparemment, le lait de cafard est le super aliment du futur

De temps à autre, les tout-puissants gourous du bien-être nous présentent un nouveau superaliment. Avant même que nous ayons réussi à nous mettre d'accord sur la façon de prononcer ce nouveau truc (Qui-nwa ou Qui-no-ah ?) on nous informe que la communauté scientifique (désignation contestable) a découvert des propriétés magiques à une baie/ plante/ feuille/ excréments de bestiole, qu'ils ont déniché dans un recoin obscur de la forêt tropicale. Il faut à peu près le même laps de temps à d'autres experts pour démonter le bienfondé de ses prétendues qualités santé, et nous revoilà au point de départ.

Cependant, en bons petits moutons, nous sommes prêts à brouter n'importe quoi tant qu'il apporte derrière lui le mot magique "antioxydant". Aujourd'hui, cela signifie joyeusement siphonner du lait de cafard, retenez vos hauts-le coeurs.

En ce moment, on fait tout une affaire des bénéfices supposés des lait végétaux (mylks), mais d'après une équipe de scientifiques Américains, Japonais, Canadiens, Français et Indiens, le "cristal protéiné" que produisent certains cafards pour nourrir leurs petits est en réalité quatre fois plus nourrissant que le lait de vache.

Publicité

(via Giphy)

Mais comment ont-ils découvert ça, êtes-vous en train de vous demander. La recherche a commencé il y a près d'une décennie, lorsqu'un jeune chercheur de l'université d'Iowa, Nathan Coussens remarque que de brillants petits cristaux sortent des intestins des blattes. Qui pourrait se retenir de chercher à en savoir plus ? Après tout, la première personne à qui l'idée est venue de traire une vache était sans doute animé de la même curiosité morbide.

Il s'avère que Coussens était tombé sur un bon filon, puisque ces cristaux d'intestin de blatte sont l'équivalent de lait de vache, sous stéroïdes: un seul cristal que lait de cafard contient trois fois plus d'énergie que dans une quantité équivalente de lait normal.

Publicité

Sanchari Banerjee, l'un des auteurs de cette recherche explique "Ces cristaux sont comme un repas complet. Ils contiennent des protéines, du gras et du sucre. Si on observe la séquence ADN des protéines, elles contiennes tous les acides aminés essentiels". Ce lait pourrait devenir un supplément protéiné , parfait pour les personnes dont l'alimentation manque de certains nutriments, mais ferait également le bonheur de ceux qui ne jurent que par la salle de sport et cherchent à gagner en masse musculaire.

(Photo: Wang Xuhua/LA Times)

Mmmm yummy (Photo: Wang Xuhua/LA Times)

Les scientifiques en sont maintenant à trouver comment produire ces cristaux en grandes quantités. Eh bien oui: comment fait-on pour traire une blatte ? Ce lait sera-t-il bon avec nos céréales du matin ? Fera-t-il une jolie petite mousse sur votre latte ? Tant de questions encore sans réponses...

Publicité

Quoi qu'il en soit, vous pouvez vous débarrasser de votre brique de lait d'amande Bjorg, car le lait de cafard va bientôt prendre d'assaut les étagères de votre Naturalia. Quelle belle époque nous vivons.

Traduit de l’anglais par Célia Guillon

Par Olivia Cassano, publié le 25/07/2016

Copié

Pour vous :