Après ses livres Le Cookbook et Jérusalem, Yotam Ottolenghi s’attaque aux douceurs dans Sweet

Écrit à quatre mains par Yotam Ottolenghi et Helen Goh, l’ouvrage propose 100 recettes pour nous réconcilier avec les desserts.

Il y a peu de livres de recettes qui passent vraiment leur vie en cuisine. Aussi inspirants qu’utiles au quotidien, les livres de Yotam Ottolenghi se posent sur la table, vivent, expliquent, et transcendent la cuisine d’aujourd’hui. J’ai personnellement appris à cuisiner avec deux outils : YouTube et les bouquins d’Ottolenghi. Quand le chef élevé à Jérusalem et aujourd’hui à la tête de plusieurs restaurants et épiceries à Londres s’attaque aux desserts, c’est en plus de 350 pages et épaulé de la cheffe Helen Goh, pâtissière australienne ayant rejoint la maison Ottolenghi après des études en psychothérapie.

Publicité

Expliquer et repenser le dessert

Les deux chefs prennent le temps d’expliquer leur philosophie, repensant le vocabulaire de la pâtisserie et reprenant les basiques. Monter une chantilly, travailler du chocolat, donner le temps juste à la cuisson d’une génoise : chaque geste est pris avec simplicité, et toujours saupoudré de ce que la maison Ottolenghi fait de mieux, une cuisine emplie de voyages et de saveurs.

"Réussir un gâteau est toujours une grande fierté ; mais il y a aussi quelque chose de magique dans l’idée que, avec seulement quelques ingrédients – farine, œufs, beurre, sucre, levure –, on peut créer une multitude de gâteaux différents."

Publicité

Madeleine au safran, cheesecake aux abricots rôtis, marbré napolitain pour les petits : chaque recette a le potentiel pour devenir un classique du goûter du dimanche ou des jours de fête. De quoi réconcilier avec la pâtisserie ceux qui ne prennent jamais de desserts.

Sweet, 100 recettes de douceurs
Yotam Ottolenghi et Helen Goh
Hachette Cuisine
Prix : 30 euros
Dispo ici

Par Pharrell Arot, publié le 28/11/2017

Copié

Pour vous :