Anda Ambrosini/Unsplash

Aujourd'hui en Île-de-France, des légumes vendus moins chers directement par les paysans

Un syndicat paysan organise jeudi son traditionnel marché éphémère pour proposer de bons produits à prix abordables mais aussi pour dénoncer la concurrence déloyale des fruits et légumes étrangers.

Anda Ambrosini/Unsplash

Anda Ambrosini/Unsplash

Tôt ce matin, le stand du Modef, le Mouvement de défense des exploitants familiaux s'est installé sur la place de la Bastille, à Paris. Pêches, melons, pommes de terre, haricots verts... Des fruits et légumes en provenance direct du Lot-et-Garonne sont vendus par les agriculteurs eux-mêmes, à des prix plus bas que ceux de la grande distribution.

Publicité

Ce marché éphémère a pour but de proposer des produits bons et abordables, à prix coûtant, c'est-à-dire seulement le prix de la production, sans intermédiaire, sans marge. Il s'installe également dans des dizaines de villes d'Île-de-France toute la journée de jeudi. En tout, 50 tonnes de fruits et légumes vont être vendus.

Pour les agriculteurs, c'est aussi l'occasion de sensibiliser le public francilien à leurs difficiles conditions de travail.

Cette année, la vente co-organisée par le Parti communiste met l'accent sur la concurrence déloyale des pays voisins, notamment l'Espagne. Selon le Modef, l'agriculture étrangère utilise des pesticides interdits en France. Pour le président du syndicat paysan, il manque une réglementation européenne.

C'est à la fois un problème de santé publique, puisque les pesticides non-autorisés en France représenteraient un danger pour nos organismes mais également un problème social. En utilisant des produits chimiques pas chers, ces pays produisent plus et vendent à des prix plus bas. Une concurrence déloyale qui serait très difficile à vivre pour les agriculteurs.

Publicité

La liste des points de vente en Île-de-France

Par Sirine Azouaoui, publié le 18/08/2016

Copié

Pour vous :