Avec un café "100% zapatiste", des rebelles mexicains dénoncent la politique de Trump

Les communautés rebelles du sud du Mexique produisent un café pour s’opposer aux mesures anti-immigration du président des États-Unis.

cafe4

© enlacezapatista.ezln.org.mx

Publicité

"¡Fuck Trump!" : ça pourrait être le nom du café. Il s'agit en fait du message engagé lancé par des zapatistes sur un blog dédié à leur mouvement et repéré par le magazine en ligne espagnol PlayGround. Au sud-est du Mexique, les zapatistes – rebelles anticapitalistes et altermondialistes – ont décidé de contrer la politique américaine, incarnée par Donald Trump, en produisant collectivement un café nommé Zapatista.

Il s'agit pour ces militants de rallier à leur cause tout le réseau zapatiste afin de se mobiliser contre la déportation des Mexicains aux États-Unis, mais aussi contre "l’ultradroite" et les "campagnes xénophobes" dans le monde. Ainsi, le message est aussi bien adressé à Donald Trump qu'à Angela Merkel, Vladimir Poutine, Mariano Rajoy ou encore Marine Le Pen.

Un café en lutte "contre les murs du capital"

Le café, porte-étendard du message de lutte, est produit biologiquement dans le Chiapas, État libre et souverain du Mexique. Les zapatistes y vivent de façon autonome avec leur propre système judiciaire, éducatif, sanitaire – et maintenant, leur propre expresso. La première cargaison vient d’être fabriquée et peut être bue à San Cristobal de Las Casas, dans le "Mexique rebelle".

Publicité

"Ce café est 100 % zapatiste. Cultivé en terres zapatistes, par des mains zapatistes, récolté par des zapatistes, séché sur le sol zapatiste, moulu dans des machines zapatistes..."

L’idée est de répandre ce café militant partout à travers les réseaux zapatistes et altermondialistes. Les bénéfices serviront à aider financièrement les déportés mexicains, mais aussi à soutenir les activités des associations et autres groupes pro-immigration. Pour soutenir "les gens persécutés à cause de leur couleur de peau, leur culture, leurs croyances, leurs origines, leur histoire et leur vie".

Les zapatistes à l'origine de ce mouvement ont également publié une vidéo où l'on peut voir tout le processus de production, de la récolte au séchage en passant par la torréfaction. Et si l’envie vous prend d’aller goûter le fameux breuvage, sachez qu’apparemment, "ce café zapatiste a plus de saveur si on le boit en luttant".

Publicité

Par Sirine Azouaoui, publié le 24/03/2017

Copié

Pour vous :