À cause de la sécheresse, vos frites seront bientôt plus petites

Faute d’eau suffisante, les pommes de terre européennes n’ont pas pu exprimer tout leur potentiel.

Une barquette de frites. (© Emmy Smith/Unsplash)

Les grandes périodes de sécheresse ne sont pas vraiment les meilleures amies de la pomme de terre. Ainsi, après un été de fortes chaleurs en Europe, la sentence est tombée : il faudra se contenter de frites plus courtes lors des mois à venir. En cause, une météo très peu pluvieuse et un été caniculaire qui ont considérablement ralenti la croissance des tubercules.

Publicité

"Généralement, pour avoir de longues frites, on travaille des tubercules avec un diamètre de plus de 50 mm. On arrive alors à avoir des frites de 8 à 9 centimètres. Cette fois, comme les tubercules sont plus petits, les frites seront plus petites", a expliqué Pierre Lebrun, le coordinateur de la filière wallonne de la pomme de terre, à Sudpresse. Si cette diminution de la taille des pommes de terre peut paraître anecdotique, dans les faits, il n’en est rien. Car cette croissance ralentie s’accompagne aussi d’une baisse du rendement, estimée à 25 % de moins que la moyenne des cinq dernières années.

Et si le phénomène est particulièrement présent en Belgique, ses voisins européens ne s’en sortent pas beaucoup mieux. "C’est le même constat dans le sud de la Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en France et dans l’ouest de l’Allemagne. Nous sommes tous logés à la même enseigne", ajoute Pierre Lebrun. Conclusion ? "Nous mangerons tous des petites frites."

Par Robin Panfili, publié le 20/09/2018

Copié

Pour vous :