(© Fruitnet.com/Flickr)

Cette application décrypte les produits contenus dans vos aliments

Grâce à la réalité augmentée, l'application Far vous informe sur les substances présentes dans les produits alimentaires que vous mettez dans votre panier. 

(© Fruitnet.com/Flickr)

(© Fruitnet.com/Flickr)

"Arômes", "stabilisants", "acidifiants", "colorants", "conservateurs", "amidon", "gluten", "lactose" ... Malgré vos tentatives pour vous alimenter le mieux possible, et de comprendre ce qui est contenu dans ce que vous mangez, l'exercice n'est pas toujours simple. Et si vous vous sentez perdus face à tous ces "E330", "E509" ou autres "E quelque chose", vous n'êtes heureusement (ou malheureusement?) pas seuls.

Publicité

En effet, selon une enquête TNS Sofres de 2014 axée sur les comportements et les perceptions des consommateurs à l'égard des étiquettes, huit Français sur dix font la démarche de lire les étiquettes lors du premier achat d’un produit, mais près de 60% d'entre eux jugent que celles-ci sont difficiles à lire et à comprendre.

Pour plus de transparence des emballages

Afin d'aider les consommateurs à y voir plus clair, Franck Brami et Elie Mietkiewicz, deux jeunes entrepreneurs français, ont développé Far, une application qui vous permet de repérer instantanément si un produit vous convient ou non.

Que vous soyez allergique à un produit, que vous souhaitiez privilégier le local et le bio, ou tout simplement que vous ne souhaitiez pas consommer des additifs en trop grande quantité ou que les produits transformés vous révulsent... Le système est simple : l'application identifie les packagings des produits scannés et y associe des listes d’ingrédients, qu’elle compare automatiquement avec le régime alimentaire préalablement indiqué par l'utilisateur.

Publicité

Pour l'heure, les deux entrepreneurs repérés par le festival Futur en Seine au mois de Juin dernier sont à la recherche de distributeurs susceptibles d'investir dans leur technologie. Ils espèrent, à terme, pouvoir l'étendre à une gamme plus large que les produits alimentaires. Ce qui serait, nous en sommes convaincus, une petite révolution.

Par Jeanne Pouget, publié le 11/07/2016

Copié

Pour vous :