Les fruits et légumes moches, c’est sexy. (© Querfeld, via Facebook)

Cette start-up lutte contre le gaspillage en sauvant les fruits et légumes moches

Trois amis berlinois ont monté une start-up qui sauve les fruits et légumes moches de la benne pour les proposer à prix réduits sur les marchés ou en livraison à domicile.

En Allemagne, 30 % de la récolte des fruits et légumes atterrissent directement à la poubelle, sans même avoir été proposés aux consommateurs. En cause : l'apparence jugée ingrate de ces produits tout à fait comestibles, mais soi-disant trop moches pour être présentés sur les étals des commerces.

Publicité

Un délit de sale gueule qui a pour conséquence un énorme gâchis. Chaque année en Allemagne, ce sont 18 millions de tonnes de produits qui partent directement à la benne pour une raison dite "visuelle". Trois étudiants de l'université de Weimar, en Allemagne, ont donc lancé Querfeld, une entreprise sociale qui lutte contre ce fléau et sauve les fruits et légumes moches.

Les fruits et légumes moches, c'est sexy. (© Querfeld, via Facebook)

Les fruits et légumes moches, c'est sexy. (© Querfeld, via Facebook)

Le goût n'est pas une question d'apparence

Le principe de Querfeld est simple puisqu'il s'agit d'aller récolter les fruits et légumes moches directement auprès des producteurs locaux, avant qu'ils ne les jettent à la poubelle ou se les fassent refuser lors de la vente aux distributeurs intermédiaires. Ainsi l'équipe d'étudiants leur rachètent leurs produits à moindre coût, avant de les revendre sur les marchés à petits prix.

Publicité

Une action qui a donc une triple portée : réduire la perte des denrées alimentaires, proposer des revenus supplémentaires aux producteurs locaux qui n'auraient pas pu vendre ces produits dans les circuits traditionnels et proposer au consommateur des produits bio issus de circuits courts à des prix cassés.

Une méthode qui permet de contenter tout le monde, tout en préservant les récoltes et en évitant un gâchis fâcheux. En 2015, la petite équipe de Querfeld a ainsi réussi à sauver à elle seule 10 tonnes de fruits et légumes qui, autrement, auraient fini directement à la poubelle.

À lire -> Pour réduire le gaspillage, l’Allemagne souhaite supprimer les dates de péremption.

Publicité

Par Jeanne Pouget, publié le 09/08/2016

Copié

Pour vous :