Panique dans une ville japonaise : un supermarché a vendu cinq fugus sans avoir retiré leur poison mortel

Un supermarché japonais a vendu cinq fugus, un poisson pouvant s’avérer mortel si son foie n’a pas été soigneusement écarté lors de sa préparation.

À Gamagōri, dans le centre du Japon, l’ambiance est à la prudence. Depuis qu’un supermarché a vendu cinq poissons au poison mortel, des annonces résonnent dans les haut-parleurs de toute la ville pour mettre en garde les habitants. En effet, le supermarché n’a pas pris le soin d’enlever le foie de ces poissons avant de les vendre. Cet organe est pourtant particulièrement dangereux s'il est consommer, car il peut contenir de la tétrodoxine. Cette toxine, selon les autorités qui se sont confiées à l’AFP, peut paralyser les nerfs moteurs, et dans le cas le plus grave, causer un arrêt respiratoire menant à la mort.

Publicité

Cinq ans d’études pour apprendre à cuisiner le fugu

Publicité

Actuellement, trois des cinq poissons ont été retrouvés, ce qui signifie que deux manquent encore à l’appel. Et si ceux qui les ont achetés ont envie de se frotter au défi de les cuisiner eux-mêmes, on espère qu’ils ont fait de grandes études dans le monde culinaire. En effet, il faut en moyenne cinq ans à un cuisinier pour obtenir son diplôme de préparation du fugu. On peut remercier la réglementation très stricte, car grâce à elle, très rares sont les cas d’intoxications liées à une mauvaise préparation.

Une publication partagée par @wphiroko le

Publicité

Par Clara Le Naour, publié le 18/01/2018

Copié

Pour vous :