#CookForSyria : l’initiative britannique pour aider la Syrie avec de la cuisine

Au Royaume-Uni, les restaurants mettent des plats syriens à leur carte pour récolter des fonds.

Publicité

Du riz au lait à la fleur d’oranger, des pistaches, des dates, des pitas aux falafels, des lentilles à la grenade et au citron… Le hashtag Cook For Syria rassemble des plats aux allures moyen-orientales. À la manière de l’élan de solidarité lancé pour les victimes du tremblement de terre en Italie, où tout le monde s'était mis à cuisiner des pâtes all'amatriciana, celui-ci a été lancé par un critique anonyme et est devenu un phénomène en Angleterre. Le blogueur à l'origine du projet compte bien changer ces hashtags en argent pour l’Unicef. Pendant un mois, cette campagne veut sensibiliser et récolter des fonds pour les enfants syriens. 

"Ça correspond à une frustration énorme des gens qui se sentent impuissants face à ce qu’ils voient en Syrie. Les gens veulent faire quelque chose. Et avec un peu d’espoir, ça va les pousser à faire une petite différence", explique le blogueur au Guardian.

Cook For Syrie sera lancé dès le 31 octobre avec un repas un peu spécial. Plusieurs chefs connus, dont la star de la cuisine méditerranéenne Yotam Ottolenghi, vont préparer leurs plats signatures avec un twist syrien en grand format, et ils seront posés au milieu de la table afin d'être partagés. Un menu en quatre plats pour lequel il faudra débourser une donation minimum de 150 livres (environ 167 euros) par personne. Le chef, né en Israël, rappelle que la culture culinaire est très importante au Moyen-Orient et que personne n’oublie les difficultés des familles syriennes à trouver de quoi se nourrir.

Publicité

Des recettes de chefs et de familles syriennes

Durant tout le mois de novembre, les restaurants et commerces culinaires sont invités à participer en mettant à leur carte un plat inspiré par la cuisine syrienne. Le restaurant de Jamie Oliver, Fifteen, propose ainsi du riz au lait à la fleur d’oranger, aux pistaches et aux dattes medjool. Des familles syriennes participent aussi en donnant leurs recettes et les histoires qui vont avec.

"Certaines [familles] sont vraiment passionnées. Si nous pouvons pousser les gens à précommander, nous pourrions facilement financer un livre de recettes à la fin — nous avons vraiment de beaux plats, des photos et des histoires derrière la nourriture. Tout le monde veut juste faire quelque chose."

Publicité

En attendant, un site rassemblera bientôt les recettes des chefs et des familles syriennes.

À lire -> Les restos italiens solidaires avec les victimes du séisme

Publicité

Par Sirine Azouaoui, publié le 19/10/2016

Copié

Pour vous :