Capture d’écran Youtube/News9

En Inde : un repas pour quelques rupees dans des cantines tenues par des femmes

Les "Amma canteens" servent de la nourriture toute la journée à des centaines de milliers de personnes.

Capture d'écran Youtube/News9

Capture d'écran Youtube/News9

Du riz aux lentilles et aux épices pour 3 rupees. Du riz au yaourt et au curry à 5 rupees. 7 jours sur 7, les "Amma canteens" servent de la nourriture à très bas prix, entre 4 et 7 centimes d'euros, dans l'Etat du Tamil Nadu, dans le sud de l'Inde.

Publicité

Depuis leur création en 2013, ces cantines sont devenues un vrai phénomène dans le pays très touché par la pauvreté. Etudiants, ouvriers, femmes de ménage, chaque jour, des centaines de milliers de personnes font la queue pour venir y manger un plat copieux préparé sur place.

Petit déjeuner, déjeuner, dîner

Gâteaux de riz à la vapeur ou riz aux lentilles pour commencer la journée. Au déjeuner, du riz sambhar épicé aux lentilles ou du riz au citron. Le soir, des rotis, des pains plats et ronds accompagnent un daal, une soupe de lentilles aux épices.

"Je gagne 400 rupees par jour. Avant ces cantines, je dépensais au moins 150 rupees par jour dans la nourriture. Aujourd'hui, j'en dépense 20", explique Raju, ouvrier dans le bâtiment à la BBC.

Publicité

"Les cantines de la mère"

C'est la cheffe de l'Etat du Tamil Nadu qui a mis en place ces restaurants, pour fournir une nourriture bonne et bon marché à tout le monde. Jayaraman Jayalalithaa est une femme politique très populaire dans la région.

Publicité

Elle est surnommée"Amma" par ses électeurs, ce qui veut dire mère en hindi d'où le nom des "Amma canteens". La photo de la femme politique est partout dans les cantines jusqu'aux bouteilles d'eau et aux paquets de sel.

Publicité

Des femmes aux manettes

Les restaurants ont aussi permis de créer de l'emploi pour les Indiennes. De la cuisine au nettoyage, en passant par le service, tous les employés sont des femmes. C'était également une volonté de Jayaraman Jayalalithaa : aider les classes populaires à réduire leur budget alimentation et libérer les femmes des tâches quotidiennes de cuisine et de nettoyage à la maison.

Bien sûr, cette initiative aide aussi la femme politique à obtenir des voix. Son parti a connu plusieurs victoires électorales dans l'Etat. Et plusieurs experts estiment que ces cantines sont une des explications de son succès.

Par Sirine Azouaoui, publié le 07/07/2016

Copié

Pour vous :