stu_spivack/Flickr

Dans la lignée des mesures anti-junk food, un Etat indien taxe burgers et pizzas

Pour lutter contre l'obésité et le diabète, plusieurs pays se sont mis à taxer les aliments gras.

stu_spivack/Flickr

stu_spivack/Flickr

En Inde, la malnutrition des classes populaires va de pair avec une obésité qui se développe de plus en plus. L'Etat de Kerala, dans le sud du pays, a mis en place une "taxe graisse" sur la junk food. Burgers, pizzas, donuts et autres tacos seront désormais taxés à 14,5%. L'Etat vise ainsi directement les géants du fast food, Mcdonald's ou KFC.

Publicité

Le Kerala est le deuxième état le plus touché par l'obésité infantile en Inde. La "taxe graisse" entend donc baisser cette obésité et faire rentrer de l'argent dans les caisses du gouvernement, 100 millions de rupees (1,3 millions d'euros environ).

Dans le viseur : boissons sucrées, fast food et graisses saturées

L'Inde avait déjà annoncé il y a quelques mois vouloir mettre en place une taxe junk food à l'échelle du pays. Partout dans le monde, les états tentent de réduire l'obésité en s'attaquant directement à la malbouffe. La Roumanie est la première à taxer en 2010. Puis vient le Danemark en 2011 qui taxe carrément tous les produits avec plus de 2,3% de graisses saturées : fromage, lait, beurre, viande... Du côté du Royaume-Uni et de la France, ce sont les boissons sucrés qui sont taxées.

Et il y a quelques semaines, le Chili interdisait les jouets vendus dans les aliments à la manière des Kinder surprise ou des Happy meal. En dix ans, la population touchée par le diabète a augmenté de 80%.

Publicité

Par Sirine Azouaoui, publié le 11/07/2016

Copié

Pour vous :