(© Instagram / Loseter_oslo)

À Oslo, une ferme urbaine révolutionne l’agriculture communautaire

Une ferme pour revenir aux fondamentaux.

C’est au cœur de la ville d’Oslo, capitale de la Norvège, que se dresse la ferme urbaine du collectif Losæter. Avec ses champs de céréales, ses jardins en terrasse et une zone commune de plantations qui entourent la "boulangerie", un espace de rassemblement construit à partir d’une vieille structure de bateau surmonté d’un toit vert, cet îlot de verdure s’étend en plein milieu de la ville. L’endroit d’un nouveau genre exploité par des coopératives comme Flatbread Society et la fondation Future of Food permet d’envisager une nouvelle forme d’agriculture urbaine responsable.

Publicité

Un retour à la simplicité

Publicité

Le site, qui accueille aussi des visiteurs pour leur faire découvrir ce nouveau mode d’agriculture dans une démarche pédagogique, ratisse large. Ateliers pour préparer du pain, récolter des légumes ou entretenir les jardins d’un côté, dîners communautaires, expositions d’art contemporain ou conférences de l’autre, la ferme urbaine, décrite par le quotidien The Independent, donne l’exemple pour tous les projets et initiatives d’agriculture urbaine naissant un peu partout dans le monde.

Le futur, c’est la communauté

Publicité

Pour Losæter, l’alimentation du futur ne reposera pas sur les insectes ou des aliments en poudre high-tech, mais plutôt sur un retour aux pratiques communautaires. Le collectif veut remettre au goût du jour l’art de cultiver les aliments et le fait maison, mais aussi mettre en valeur des pratiques nouvelles ou oubliées, invitant autant les chevaux de trait venus d’un autre temps que la culture des algues, l’un des piliers de l’alimentation de demain.

Par Sixtine Jacquemin, publié le 20/06/2018

Copié

Pour vous :