Les géants du chocolat s'engagent avec le prince Charles pour en finir avec la déforestation

Avec le prince Charles, 12 grands groupes producteurs de chocolat vont tenter de trouver des solutions pour remédier à la déforestation en Afrique. 

princecharles-chocolat

Le chocolat est sans doute l'une des plus fidèles illustrations de l'expression "plaisir coupable". Coupable de mettre constamment à rude épreuve la ligne que l'on s'évertue à garder, mais aussi coupable d'être l'une principales causes de la déforestation en Afrique de l'Ouest. En Côte d'Ivoire, l'un des tout premiers producteurs mondiaux, la forêt recouvrait 78 % du territoire national à l'indépendance en 1960. Elle n'en représente plus que 13 % aujourd'hui.

À voir aussi sur Club Sandwich :

Pour voir les vidéos Konbini, merci de désactiver AdBlock.

Nestlé, Mars, Cémoi et Ferrero sont de la partie

Mieux vaut donc agir tant qu'il en est encore temps, d'autant que cette inquiétante diminution n'est pas sans conséquence sur les populations locales ainsi que sur l'environnement. Sous la houlette du Prince Charles et de l'International Sustainability Unit, son organisation caritative, 12 géants de l'industrie du chocolat − parmi lesquels Nestlé, Cémoi, Mars et Ferrero − se sont ainsi engagés à agir pour mettre un terme aux déforestations.

"Plus d’un milliard de personnes autour du monde dépendent de la forêt pour leur travail et leurs ressources vitales, mais la déforestation illégale en faveur de l’intérêt commercial détruit la vie ainsi que les habitats naturels", rappelle James Wharton, ministre britannique du Développement International, dans un propos rapporté par The Guardian. Le prince de Galles évoque pour sa part "le rôle crucial des forêts tropicales dans l'atténuation du réchauffement climatique".

Un plan d'action pour la COP23

Les 12 sociétés signataires sont toutes membres de la World Cocoa Foundation, une organisation qui réunit 100 des principaux producteurs de chocolat à travers le monde. Son président Barry Perkin espère désormais que d'autres groupes les joindront dans leurs efforts. En attendant, l'accord engage les participants à élaborer un plan d'action qu'ils présenteront en novembre prochain lors de la COP23 à Bonn, en Allemagne. Ce sera toujours un peu de culpabilité en moins à chaque carré de chocolat.

Publicité

À lire -> Il existe un fruit dans le monde qui a le goût du chocolat

Par Lenny Sorbé, publié le 22/03/2017

Copié

Pour vous :