IG @simonkoryo

Grâce à ce compte Instagram, vous saurez enfin ce que l'on mange en Corée du Nord

En tant que directeur du tour opérateur Koryo Tours qui organise des voyages en Corée du Nord, Simon Cockerell s'est rendu 158 fois sur place. Son compte Instagram documente l'ambiance du pays, gastronomie incluse. Tour d'horizon des tendances culinaires en terre communiste. 


Peu d'images circulent sur la Corée du Nord, pays le plus fermé du monde et dirigé d'une main de fer depuis 1948 par la seule dynastie communiste de l'Histoire. Alors autant dire que la gastronomie locale n'est pas l'objet auquel on s'intéresse le plus lorsque l'on réussit à ramener des images de la dernière dictature stalinienne.

Néanmoins, Simon Cockerell se rend fréquemment sur place grâce à son travail qui consiste à y organiser des visites depuis la Chine. Il immortalise des scènes de vie, des paysages mais aussi des photos de plats et de boissons. Donnant ainsi à voir une certaine idée de ce que l'on peut manger dans les établissements locaux ou à la maison.

Publicité

Kimchi, fast-food et travers de chien

Publicité

On apprendra d'abord que la Corée du Nord s'inspire de la gastronomie de ses pays voisins. Ainsi, on pourra déguster du Kimchi, mets traditionnel coréen composé de chou fermenté et pimenté ou encore des sushis présentés sur un tapis roulant en libre-service, comme c'est souvent le cas dans les restaurants japonais.

Mais le pays s'inspire aussi du fast-food de son ennemi américain avec des Big Mac, des fish burgers ou encore des frites de la marque "KHC"... On remarque également que certains cafés sont présentés dans des tasses Costa du nom de la chaîne de café britannique. Concernant cette dernière curiosité, Simon Cockerell a une explication : "J'ai vu quelques tasses avec la marque Costa à Pyongyang [la capitale], mais ce n'était pas dans une enseigne Costa, juste dans des restaurants lambda. Ils se les sont sûrement procurées chez un grossiste."

Par ailleurs, la Corée du Nord semble aussi avoir des spécialités plus locales, comme des travers de chien (l'animal est largement consommé en Asie, notamment en Chine, au Vietnam et en Corée), ou encore des boîtes de conserve de coquelet. Côté boisson, on pourra déguster une bière locale Kyonghung ou de la liqueur Soju. On notera aussi que le pays semble organiser un festival de gastronomie comme en témoigne la réalisation d'un gâteau à la crème face à des caméras.

Publicité

Publicité

Par Jeanne Pouget, publié le 13/01/2017

Copié

Pour vous :