(©Bespoke Laser UK)

featuredImage

Grâce au natural branding, les fruits et légumes sont libérés de leurs emballages

Exit les étiquettes et place au natural branding qui consiste à marquer la peau des fruits et légumes bio au laser. Le but ? Réduire notre production et consommation d'emballages. 

(©Bespoke Laser UK)

(©Bespoke Laser UK)

En Belgique, la société Delhaize s’est lancé pour objectif d’économiser jusqu’à 13 tonnes de déchets liés au marquage des fruits et légumes commercialisés dans ses enseignes. La technique, le natural branding (ou marquage naturel en français), consiste à "tatouer" les fruits et légumes au laser afin d’indiquer les informations relatives aux normes européennes de traçabilité, sans avoir besoin de recourir aux étiquettes constituées de papier, d'encre et de colle. Florence Maniquet, porte-parole de Delhaize, explique  au micro de la RTF :

"Pour nous, il est important de réduire au maximum les emballages de nos aliments. Ici, on va permettre, avec le trajet total, d'économiser à peu près treize tonnes d'emballage par an. [...] On va pouvoir avoir beaucoup plus de vrac dans nos magasins. [...] Le natural branding va permettre de dépenser beaucoup moins d'énergie qu'en produisant une étiquette et un emballage plastique. De là, les effets positifs de ce procédé vont au-delà de l'emballage."

Le procédé naturel n’utilise ni colle, ni encre, ni papier, ni liquide et n’altère en rien la saveur, le parfum ou la conservation du produit. Approuvé par les autorités européennes en 2013, il commence doucement à être testé sur certains produits aux Pays-Bas, au Royaume-Uni ou en Suède. Une technique qui, si elle se démocratise, pourrait permettre aux grandes enseignes de diminuer leurs déchets liés aux emballages et à l’étiquetage des fruits et légumes.

Par Jeanne Pouget, publié le 10/04/2017

Copié