Le Japon panique face à une pénurie de chips

Les enchères pour un paquet de chips sur Internet montent jusqu’à 11 euros.

potato-chips-1

Publicité

On le sait, les Japonais sont fans de snacks. Mochi, dorayakis, mais aussi Kit Kat, mikado et autres sucreries. Côté salé, l’encas favori, ce sont les chips. Or, l’île est en pleine pénurie de pommes de terre. Au point que les deux plus gros fabricants ont annoncé qu’ils ne savaient pas quand la production pourrait reprendre, selon Le Monde. Sans patate, pas de chips.

En août 2016, l’île d'Hokkaido a subi deux typhons ravageurs. Or, c’est la région qui fournit 80 % des tubercules japonais. Les marques ne voulant se résoudre à importer, il n’y a plus assez de pommes de terre pour faire des chips.

Les goûts pizza, "salade française" et prune absents des rayons

En tout, la marque Calbee, qui occupe 73 % du marché des lamelles de pomme de terre croustillantes, a arrêté de produire 33 variétés. Koike-ya, son principal concurrent, en a suspendu neuf. Oui, car, au pays du Soleil-Levant, on ne se contente pas des classiques goûts moutarde ou balsamique. Les Japonais ont une véritable passion pour les saveurs bizarres. Ça vaut pour les Kit Kat, qui se déclinent en parfum thé vert, wasabi ou patate douce, mais aussi pour les chips. Avocat-fromage, tomate-basilic, poulet tandoori, zeste de citron, saint-jacques ou même gâteau à la fraise…

Publicité

Au rayon des chips, il y en a donc pour tous les goûts au Japon. Et justement, ces rayonnages sont de plus en plus vides. Sur Twitter, beaucoup d’amoureux de la pomme de terre crient leur désarroi et prennent en photo leur supermarché déserté. Certains font même des stocks chez eux. Chaque mois, le prix des patates augmente de 20 % selon Quartz. Et les chips se revendent donc à prix d’or. Un paquet de chips arôme pizza se vend actuellement 11 euros aux enchères sur Internet… De quoi donner tout son sens à l'expression "ça coûte un paquet".

Publicité

Par Sirine Azouaoui, publié le 26/04/2017

Copié

Pour vous :