Donald Trump/Twitter

La nourriture : l'enjeu majeur des élections américaines dont personne ne parle

Un médecin spécialiste des politiques de l'alimentation et de la nutrition demande aux candidats de s'intéresser à ce que les Etats-Unis mangent. Pour la santé, la planète et l'économie.

Publicité

Il est temps que les candidats à la présidence américaine se penchent sur la question de l'alimentation. Et peut-être plus sérieusement que quand Trump a déclaré son amour aux Hispaniques avec un taco.

"Étonnamment, les élections de 2016 ont ignoré un sujet qui figure parmi les plus gros challenges et opportunités de notre temps : notre nourriture. Que ce soit pour la santé, l'environnement ou l'économie, la nutrition est un enjeu pressant auquel le monde se confronte aujourd'hui."

Dariush Mozaffarian est un universitaire américain au CV long comme le bras : cardiologue, prof d'épidémiologie à Harvard, doyen d'une université de science et politique de la nutrition. Sur le site Medium, il signe une tribune pour alerter sur l'importance du sujet.

Publicité

Aux Etats-Unis, la cause principale des problèmes de santé et des maladies est la malbouffe. Elle cause "plus de morts et de handicaps que n'importe quel autre facteur" selon le spécialiste. Inutile de rappeler que l'obésité est un fléau chez les Américains, avec 38% des adultes atteints. Bien sûr, la façon dont on mange a un effet sur notre santé. Mais l'alimentation est aussi un enjeu pour la planète.

La production de notre nourriture est l'activité humaine qui a le plus d'impact sur l'environnement.

Plus que tous les transports du monde combinés. 70% de l'eau que nous utilisons et 90% de la déforestation que nous causons est du à notre alimentation. Sans compter les problèmes dans les océans, pour la biodiversité ou dans l'air avec les émissions de gaz à effet de serre.

"Que ce soit pour l'eau, pour la terre, les océans ou le climat, notre système d'alimentation est la base cruciale pour un changement positif ou négatif."

Publicité

S'il faut parler dollars, Dariush Mozaffarian rappelle que la nourriture est aussi un enjeu économique. Trois milliards de dollars sont dépensés par l'Etat américain en santé, soit 1 dollar sur 5 de l'économie du pays. Selon le professeur, le seul moyen de réduire ces dépenses, ce sont de meilleures habitudes alimentaires.

"Cet écart, entre la taille et l'étendue du problème et l'attention qu'il reçoit, est plus grand pour la nourriture et l'alimentation que pour n'importe quel autre sujet (...) Il est temps que la nourriture soit un sujet majeur sur la table."

Peut-être que Hilary Clinton et Donald Trump devraient s'y intéresser de plus près. Sous peine de finir en donut...

Publicité

Par Sirine Azouaoui, publié le 05/07/2016

Copié

Pour vous :