Par Pauline Giacomini

Les plaquettes de beurre ont déserté les supermarchés et la tension monte sur Twitter.

La pénurie de beurre annoncée par les experts depuis quelques mois s’est installée comme prévu en France. D’après le quotidien Le Monde, les principales causes de cet incident sont une chute de la production française annuelle et d’une hausse historique de la demande.

La situation a logiquement engendré une inflation des prix pour l’industrie agroalimentaire. Résultat : les produits de marque de distributeurs sont indisponibles (Auchan, Carrefour, Leader Price…) et il reste en rayon seulement les produits les plus chers (par exemple Président, Elle & Vire, Grand Fermage…).

Si le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert s’est voulu rassurant en déclarant que la situation n’allait pas durer, la Fédération nationale des coopératives laitières ne partage pas son optimisme.

Sur Twitter, nous les Français, premiers consommateurs de beurre au monde, manifestons notre désarroi.

On ne compte plus les tweets en référence au kouign-amann, la bombe calorique bretonne composée (presque) intégralement de beurre et sucre fondu.

Nos amis bretons sont évidemment les plus affectés par le drame.

Comme toujours en cas de scandale alimentaire, il faut aussi savoir sillonner entre les théories conspirationnistes.

Enfin, si la pénurie perdure, c’est peut-être le moment de se lancer en cuisine et de fabriquer votre propre beurre.