Les noyaux d’avocats pourraient être le combustible du futur

La hausse de la consommation d’avocats donne des idées aux scientifiques.

avocado-1851422_1280

Publicité

Avocado toast, guacamole et autres sandwichs et salades à l’avocat n’ont jamais été aussi populaires. L’avocat est devenu en quelques années le roi des fruits. Outre les effets écologiques et humains assez désastreux que sa production peut engendrer, on en jette aussi une partie (26 % selon des recherches) : la peau et le noyau. Garder le noyau dans le guacamole ne sert absolument à rien. En revanche, des scientifiques espagnols ont découvert que le noyau d’avocat était un parfait combustible.

Les universités de Cordoue et d’Almeria ont mené une étude sur cette fameuse boule qui demande parfois tant d’efforts à enlever. Et il s’avère qu’elle a beaucoup de potentiel en tant que combustible, au niveau industriel et domestique. Les noyaux d'avocat produiraient ainsi 19 145 mégajoules (unité de mesure d’énergie) par kilo, ce qui sont des propriétés optimales selon les chercheurs.

Efficace et anti-gaspi

Ce noyau-là serait plus efficace que les coques des amandes et les noyaux d’olives déjà utilisés comme combustibles naturels. Il pourrait aussi remplacer le bois, de façon beaucoup plus écolo. Déjà parce qu’on ne couperait plus d’arbres pour en avoir mais, en plus, le bois doit être séché avant d’être utilisé comme combustible, ce qui n’est pas le cas pour les noyaux d’avocats.

Publicité

Il est temps de savoir quoi faire de ces déchets qui s'entassent dans les cafés californiens et les cantines veggie de Paris. En effet, la consommation d'avocats a augmenté partout dans le monde. Ces vingt dernières années, la production a augmenté de 139 %... Sinon à part l'utiliser en combustible, on peut aussi le boire en infusion, le raper et l'utiliser en crème, sur les cheveux ou sur la peau. Apparemment, ses vertus revitalisantes font des miracles.

Lire aussi : Pourquoi vous devriez réfléchir à deux fois avant de manger des avocats

 

Par Sirine Azouaoui, publié le 13/12/2016

Copié

Pour vous :