Par Clara Le Naour

Dinara Kasko, Ukrainienne de 29 ans, a le don de créer des gâteaux particulièrement ordonnés et satisfaisants.

Avant de devenir cheffe pâtissière, Dinara Kasko avait l’intention d’être architecte. Cependant, comme elle le confie à Wired, au vu du contexte actuel en Ukraine, prendre cette voie est difficile. Alors, elle a changé d’objectif et s’est attaquée à d’autres types de constructions : des desserts.

Son travail diffère légèrement de celui des pâtissiers classiques. Tout d’abord, l’outil qu’elle utilise le plus est une imprimante 3D, ce qui semble peu commun dans le milieu. Les gâteaux mettent également plus de temps à être finalisés, habituellement deux ou trois jours. Cependant, le gros point commun avec les pâtissiers traditionnels est que ce qui compte le plus : le goût. Le résultat de ses œuvres est particulièrement satisfaisant, les formes et les couleurs se marient à la perfection. On a presque envie de ne pas y toucher pour ne pas gâcher ce travail méticuleux. On a dit presque.