(unsplash / rawpixel)

L’histoire du très glouton triathlète allemand banni d’un resto de sushis à volonté

Ceci n’est pas une légende urbaine.

© Rawpixel/Unsplash

S’asseoir avec une bande de potes dans un resto de sushis à volonté, c’est la garantie de voir un joyeux camarade poser la question fatidique : "Tu penses qu’on se fait virer au bout de combien d’assiettes ?" La réponse, ce triathlète allemand l’a enfin, et le chiffre est sacrément vertigineux : le monsieur s’est fait bannir de son spot de sushis après avoir englouti près de 100 assiettes en une seule soirée.

Publicité

Un sacré costaud

Publicité

L’histoire se déroule donc en Bavière, où, selon The Local, notre triathlète Varoslav Bobrowski, un sportif de 30 ans, 1,72 m pour 79 kg, s’est rendu le week-end du 8 septembre chez Running Sushi, dans la municipalité de Landshut, pour se faire un festin digne d’un ogre. Ayant jeûné pendant les 20 heures précédant son aventure, le glouton a descendu près de 100 assiettes de sushis, pour la modique somme de 15,90 euros, de quoi littéralement couler le restaurant.

Le staff du resto, très poli, n’a pas empêché le costaud de se remplir l’estomac jusqu’à plus pouvoir, mais lui a stipulé qu’il ne serait plus le bienvenu dans l’établissement. Alors, maintenant que l’on connaît la limite, plus besoin de se mettre mal à essayer de l’atteindre.

Par Pharrell Arot, publié le 17/09/2018

Copié

Pour vous :