© Instagram : marly_fitness

Ludacris ouvre un restaurant au nom de son album Chicken-n-Beer à Atlanta

"Food—Drink—Culture", tel est le mot d'ordre du rappeur, à l'aube de sa nouvelle aventure culinaire. 

Une photo publiée par @ludacris le


"Où est la serveuse avec mes p*tains de boissons ?", rappait Ludacris sur "Stand Up", le single phare de son album Chicken-n-Beer paru en 2003. Désormais, c’est peut-être lui qui se verra adresser ce genre de réclamations. L’artiste originaire d’Atlanta vient en effet d’ouvrir un restaurant au nom du disque sus-cité, dans l’aéroport de sa ville natale, qui a la particularité d’être le plus fréquenté au monde. La nouvelle a été annoncée sur Instagram par un Luda des plus enthousiastes :

"Ça m’a pris trois ans, mais ça se concrétise enfin. Tout vient à point à qui sait attendre, et aujourd’hui on y est : Chicken-n-Beer. Depuis mon troisième album, je me suis vu en faire un restaurant. Je vous parle de bonne nourriture, de bonnes boissons, d’une bonne énergie, et mes employés sont les meilleurs du monde !"

Publicité

Dans la lignée de Flavor Flav et DJ Khaled

Publicité

En 2003, Chicken-n-Beer était déjà un clin d’œil appuyé à cette fameuse Soul food, si populaire dans le sud des États-Unis. Nul besoin d’être un génie pour deviner ce qui sera au menu : le poulet est décliné sous toutes ses formes, des "Chicken Wings" au "Chicken & Waffle", en passant par la "Chicken Soup". On y retrouve également des crevettes, de la poitrine de porc et quelques recettes plus surprenantes, comme ce "Hummus de cacahuètes bouillies à la sauce cajun". La carte a été supervisée par un chef et un sommelier renommés de la ville d’Atlanta.

Ludacris n'est cependant pas le premier rappeur gourmet à ouvrir sa propre enseigne. Le passage des micros aux fourneaux est pour ainsi dire très fréquent. Avant lui, Flavor Flav, 2 Chainz, T.I. ou encore DJ Khaled s’étaient tour à tour implantés dans le business de la restauration.

Une photo publiée par @ludacris le


Une photo publiée par @ludacris le

Par Lenny Sorbé, publié le 18/11/2016

Copié

Pour vous :