Unsplash

Notre obsession pour le houmous et l’avocat est bonne pour la santé

D’après une récente étude, les nouvelles tendances culinaires des millennials auraient l’avantage de réguler l’appétit.

Unsplash

Brenda Godinez/Unsplash

On ne peut plus scroller son fil Instagram ou Facebook sans apercevoir un avocat élégamment disposé sur un toast ou un superbe bol de houmous. On les retrouve partout, à toutes les tables de brunchs, dans les sandwichs et les salades ; même des bars leur sont entièrement dédiés. Or, d’après une récente étude partagée par le magazine anglais The Independent, ces obsessions sont non seulement ultratendances pour les millennials, mais aussi saines. L’étude réalisée par l’université de Géorgie a révélé que tous ces aliments sont riches en acides gras polyinsaturés qui agiraient sur nos hormones et nous conduiraient plus rapidement à la sensation de satiété.

Publicité

Ces acides gras non saturés sont naturellement présents dans plusieurs aliments : l’avocat, le quinoa, les poissons gras comme le saumon ou le thon, les différents types de noix, les légumineuses ou encore le soja. En changeant la manière dont notre corps réagit à la faim, ces aliments pourraient être utile pour combattre les problèmes liés au surpoids. C’est en tout cas la conclusion qu’ont tirée les scientifiques qui ont mené l’étude. Ils espèrent que ces nouvelles tendances culinaires puissent à long terme limiter l’obésité, un mal qui touche de plus en plus d’individus à travers le monde.

Des acides gras essentiels

Les acides gras polyinsaturés ne sont pas uniquement destinés à réduire l’appétit, ils sont bons pour la santé. Consommés régulièrement mais de manière contrôlée, ces acides gras essentiels apportent de réels bénéfices pour le corps humain. Ils jouent un rôle dans la construction et le maintien des membranes des cellules de la peau, des cellules nerveuses et aide le système immunitaire. Or, d’après une étude menée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), ces acides gras essentiels de la famille des oméga-3 et des oméga-6 sont sous-consommés. En effet, 9 personnes sur 10 n’en absorbent pas assez, alors qu’elles ont un trop grand apport d’acides gras saturés que l’on trouve principalement dans les graisses animales. Au-delà de l’effet de mode, la tendance du healthy à tout prix s’avère finalement bénéfique, nous faisant passer de l’obsession du food porn aux régimes sains et végétariens.

Par Pauline Giacomini, publié le 21/06/2017

Copié

Pour vous :